Belgique

La Défense belge va acquérir quatre nouveaux hélicoptères de sauvetage

L’hélicoptère NH90 NATO FRIGATE HELICOPTER photographié lors de l’exercice d’urgence 'COLD SWET' de la Force aérienne de la Défense belge, le jeudi 3 février 2022 à Oostduinkerke.
21 juin 2022 à 11:21Temps de lecture1 min
Par Belga, mise en ligne par K. Dero

La Défense a prévu d’acquérir quatre hélicoptères spécialisés dans le sauvetage afin d’optimaliser ce service de sécurité, a indiqué mardi la ministre de la Défense, Ludivine Dedonder, en commission de la Chambre. Trois nouveaux avions de transport légers prendront également place en 2029 aux côtés des A400M.

La ministre a exposé devant les députés le plan STAR (pour "Sécurité&Service, Technologie, Ambition, Résilience") et l’actualisation de la loi de programmation militaire (LPM) qui comprend plus de 10 milliards d’euros d’investissements.

Ce plan confirme l’objectif de porter les effectifs civils et militaires du département à 29.000 personnes au 1er janvier 2030 – contre 27.600 environ actuellement et de faire croître le budget de la Défense à sept milliards d’euros (constants de 2022) en 2030, contre 4,8 milliards cette année.

 

Autres dépenses

Il prévoit aussi de nombreux achats d’équipements, comme quinze hélicoptères utilitaires légers (LUH) et de huit à dix hélicoptères lourds (HTH) pour remplacer les actuels Agusta A109 – une dizaine encore en service – et les quatre NH90 de transport tactique (TTH), de quatre nouveaux hélicoptères de recherche et de sauvetage (SAR), de cinq avions de soutien aux forces spéciales, de trois avions de transport légers, de deux drones MQ-9B SkyGuardian supplémentaires pour porter leur nombre à six.

L’achat des quatre nouveaux hélicoptères de recherche et sauvetage, prévu l’an prochain pour un montant de 181 millions d’euros, permettra de spécialiser les quatre NH90 version Marine en tant qu’hélicoptères embarqués sur des frégates alors qu’actuellement ils accomplissent les deux missions.

Pour un montant de 170 millions d’euros, l’acquisition de trois avions de transport légers en 2029 permettra de compléter la capacité de transport aérien de la Défense qui repose actuellement sur les A4000M, le gros-porteur d’une capacité de 37 tonnes de fret qui a remplacé les C130.

Sur le même sujet

La Lettonie rétablit le service militaire obligatoire : en Belgique, vers un "Service d'Utilité Collective"

Belgique

Défense : l’artillerie belge va commander à la France 28 canons Caesar, au lieu de neuf

Belgique

Articles recommandés pour vous