EuranetPlus

La culture d'OGM autorisée en Europe mais chaque État pourra l'interdire

Champ de colza (Illustration)

© Flickr-jemasmith

L'idée du texte, c'est de dire en substance aux États membres : si vous n'aimez pas les OGM, n'en dégoûtez pas les autres. Aujourd'hui, si un OGM est autorisé au niveau européen, il est autorisé dans tous les États membres. Du coup, les opposants aux OGM disent systématiquement non à la culture d'OGM et les dossiers sont tous bloqués.

Demain, avec ce nouveau texte, les États membres pourraient très bien dire oui à la culture de nouveaux OGM au niveau européen et puis les interdire individuellement au cas par cas sur leur territoire.

Ceci dit, il faudra tout de même fournir quelques arguments : la qualité du sol, des zones où les vents risqueraient de disséminer les OGM, des réserves naturelles toutes proches, ou encore des raisons d'ordre public comme une très forte opposition de la population, etc.

Ce texte est critiqué et par les partisans des OGM - ils estiment que ça détricote le grand marché européen - mais aussi par les opposants aux OGM qui eux ne veulent pas de ces organismes chez eux ni chez leurs voisins. Ceux-là craignent des contaminations accidentelles de leurs cultures par les cultures transgéniques de l’État voisin.

Ils demandent des règles strictes pour organiser la coexistence entre OGM et cultures traditionnelles.

RTBF

Sur le même sujet

L'UE autorise la commercialisation de 19 OGM

Monde

Une maladie des bananeraies lance le débat sur les OGM en Ouganda

Monde