RTBFPasser au contenu

Economie

La CSC prête à discuter d'un plan de relance

La CSC prête à discuter d'un plan de relance
26 juin 2012 à 12:261 min
Par Belga News

"Nous sommes une organisation responsable" a affirmé mardi Marc Leemans, président du syndicat chrétien, en précisant que la CSC  était prête à discuter de relance et de compétitivité.

"Nous savions qu'après les élections sociales, le débat sur la relance serait lancé et nous sommes demandeurs de ces discussions", a-il assuré. "Mais pour nous, notre priorité, ce sont des emplois plus nombreux et de meilleure qualité".

La CSC lance donc une série de pistes. Parmi celles-ci, le financement alternatif de la sécurité sociale par le biais d'une taxe sur les grosses fortunes, d'un impôt à part entière sur la plus-value ou encore de la suppression des impôts forfaitaires, entre autres sur les revenus locatifs.

"Nous ne demandons pas plus d'impôts mais nous voulons qu'ils soient mieux répartis", a précisé Marc Leemans en plaidant par ailleurs pour que les subventions fiscales soient converties en réductions de cotisations sociales.

"Actuellement, on utilise souvent la technique du non-versement du précompte professionnel pour réduire le coût salarial. Or, cette réduction du précompte n'apparaît ni dans les comparaisons officielles, ni dans le rapport du conseil central de l'économie. En convertissant ces subventions fiscales en réduction ONSS, elles seraient enfin visibles", a poursuivi le président de la CSC.

Il a également apporté des précisions sur les garanties aux jeunes chômeurs, sur la politique de la carrière et sur l'Europe pour laquelle il faut définir un "nouveau contrat social".

Par contre, pas question pour la CSC de toucher à l'index.

W.F. avec Belga

 

Articles recommandés pour vous