La littérature numérique

La croissance de l'audiobook signifie-t-elle un déclin de l'ebook ?

La croissance de l'audiobook signifie-t-elle un déclin de l'ebook ?

© Lettres Numériques

02 juil. 2017 à 11:53Temps de lecture2 min
Par RTBF Culture avec Lettres Numériques

Omniprésent dans les médias depuis quelques mois, le livre audio semble apporter un vent de renouveau sur le marché. Alors qu’il séduit de plus en plus de lecteurs, la croissance de l’ebook observe un léger recul. Comment se lancer dans le livre audio ? Et quel danger représente-t-il réellement pour le livre numérique ? Lettres Numériques, le magazine en ligne de littérature 2.0, vous livre quelques pistes…

Un nouveau public à séduire

L’une des plus grandes forces de l’audiobook réside dans sa capacité à toucher des publics qui ne sont pas forcément adeptes de lecture à la base. Marcin Beme, directeur d’Audioteka (une plateforme polonaise qui propose des audiobooks), fait part de son expérience : "En Pologne, le marché du livre est l’un des plus petits en Europe. Les gens lisent très peu et n’aiment pas forcément ça. L’audiobook nous a réellement aidés à éveiller un intérêt pour la lecture".

Afin de rendre le livre audio plus attractif, il existe plusieurs techniques. Il y a notamment le recours à différents acteurs pour une même histoire, ou encore l’ajout d’effets sonores et de bruitages. Ainsi, l’audiobook permet de se plonger pleinement dans le récit. Si ces solutions sont très populaires auprès des lecteurs occasionnels, elles le sont beaucoup moins pour les amoureux de lecture, qui préfèrent des livres audio simples, sans effet et avec une seule voix.

La croissance de l’audiobook signifie-t-elle un déclin de l’ebook ?

Pourquoi l’audiobook devient-il si populaire tout à coup, sachant que les livres avec CD existent depuis de nombreuses années ? "Le smartphone est la clé de tout", explique Jonas Tellander, à la tête de la plateforme suédoise Storytell. Cela permet effectivement aux auditeurs d’écouter leurs livres audio partout, tout le temps, via une simple application. Mieux encore, les auditeurs peuvent très bien écouter leur livre via leur smartphone tout en effectuant d’autres tâches sur celui-ci, une fonctionnalité qui n’est pas possible avec le livre traditionnel.

Enfin, et c’est là le plus important, le contenu passe avant tout. Actuellement, les audiobooks pour enfants deviennent de plus en plus populaires, tout comme les thrillers et la romance.

Le déclin du livre numérique ?

Deux éléments jouent néanmoins en la faveur des livres numériques. D’abord, un ebook sera généralement moins cher qu’un livre audio. Pour prendre un exemple concret, Le temps est assassin de Michel Bussi est actuellement commercialisé à 12,99€ au format ebook et à 21,95€ en audiobook. Mais surtout, il existe une grande différence entre lire un livre soi-même de manière active et l’entendre être lu par une tierce personne.

L’audiobook est-il à l’ebook ce que l’ebook était au papier il y a quelques années ? À chaque apparition d’un nouveau format, force est de constater que le débat sur la cannibalisation des autres supports de lecture reprend de plus belle.

Finalement, ne serait-il pas plus sain d’envisager l’apparition de ces nouveaux formats comme de nouveaux usages complémentaires à ceux déjà existants ? Une question à creuser sur le site de Lectures Numériques

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous