Régions Brabant wallon

La coupe du monde de football en mode mineur à Tubize : pas de festivités dans l'espace public

La ville de Tubize précise que les mesures adoptées ne doivent pas empêcher la population d'apporter son soutien aux équipes nationales engagées, en particulier aux Diables rouges.

© © Tous droits réservés

Après La Louvière et Braine-le-Comte, les autorités communales de Tubize annoncent à leur tour qu’elles n’organiseront aucun événement à l’occasion de la prochaine coupe du monde de football en novembre et décembre au Qatar. Elles n’autoriseront pas non plus la tenue de festivités (ni la diffusion des matchs) dans l’espace public ou dans les bâtiments de la ville et de ses régies.

Dans un communiqué, le bourgmestre, Michel Januth, explique qu’il paraît impensable, en pleine crise énergétique, de mettre à disposition des salles ou d’installer des chapiteaux qu’il faudra chauffer pour regarder les matchs. Au passage, il pointe aussi l’empreinte carbone de la construction des nouveaux stades et l’utilisation controversée de dispositifs de climatisation pour rafraichir l’atmosphère sur les terrains.

"La ville condamne non seulement la tenue de la Coupe du Monde 2022 au Qatar sur le plan écologique, mais également sur le plan éthique et humain, peut-on encore lire dans ce communiqué. Des conditions de travail déplorables pour les ouvriers ont été constatées à maintes reprises tout au long de la construction des stades. En outre, il va sans dire que le Qatar reste un pays où les droits fondamentaux, les droits des femmes ou encore ceux des LGBTQIA+ ne sont pas respectés. Ce sont des valeurs importantes que défend la ville de Tubize au quotidien."

Animer l'Horeca

Par ailleurs, la ville déconseille les rassemblements de voitures pour fêter les victoires de telle ou telle équipe. Ce serait pour elle une utilisation "abusive et injustifiable" de carburant et cela aurait un impact négatif "sur notre propre empreinte carbone".

Toutefois, moyennant le respect des conditions de retransmission, la diffusion des matchs sera autorisée dans les établissements Horeca, afin d’y amener un peu d’animation.

"Dans ces temps difficiles pour toutes et tous, s’il y a des lieux à remplir, il est préférable que ce soit ceux-là", conclut le bourgmestre.

Sur le même sujet

Entre Clabecq et Tubize, les cyclistes ne se sentent pas en sécurité et réclament des aménagements

Régions Brabant wallon

Articles recommandés pour vous