RTBFPasser au contenu

Belgique

La CIM Santé a tranché: fin de la quarantaine dans les classes même s'il y a plus de 4 infections

La CIM Santé a tranché: fin de la quarantaine dans les classes même s'il y a plus de 4 infections
26 janv. 2022 à 17:493 min
Par A.T. avec agences

La Conférence interministérielle sur la santé publique (CIM) a abouti à un assouplissement des règles de quarantaine dans les écoles. Seuls les élèves infectés ou présentant des symptômes du coronavirus doivent encore rester à la maison. Une classe ne doit plus passer en quarantaine complète après quatre infections. Voilà ce qu'ont décidé les différents ministres de l'éducation et de la santé publique de notre pays.

Les ministres de la Santé ont décidé mercredi soir de lever l'obligation de fermer une classe dès que celle-ci compte quatre enfants contaminés au coronavirus, a-t-on appris de source gouvernementale.

Les enfants ne devront en outre plus se mettre en quarantaine lorsqu'ils auront eu un contact à haut risque dans leur milieu familial.

Ceux-ci pourront donc continuer à fréquenter leur école ou leur crèche, pour autant qu'ils n'aient pas de symptômes ni qu'ils soient testés positifs.

Des règles devenues impraticables

Dans l’enseignement fondamental (maternel et primaire) du réseau libre, sur base des chiffres avancés par le SEGEC, le secrétariat général de l’enseignement catholique, près de 100 écoles sont fermées et pour celles qui restent ouvertes, le chiffre de 1000 classes fermées est avancé

Pour beaucoup d’acteurs tant du Nord que du Sud, les règles en vigueur sont devenues tout simplement impraticables. C'est entre autres pour cette raison que les ministres de l'Éducation ont adopté ces mesures.

 

Concernés: écoles, centres d'accueil et crèches  

Dans tout l’enseignement fondamental et secondaire, l’accueil des enfants et les crèches, "l’emergency break" (arrêt d'urgence) ne sera pas appliqué. Localement, une classe, un centre d’accueil des enfants ou une crèche peut toujours être fermée si des circonstances spécifiques évaluées par le centre Promotion de la Santé à l'École (PSE) et l'école l'exigent.

La règle de quarantaine dans l’enseignement fondamental, l’accueil des enfants et les crèches est levée pour tous les contacts à haut risque que les enfants ont eu (le foyer où l'enfant réside) et ce uniquement pour aller à l'école, dans les centres d'accueil pour enfants et les crèches. Cela n'est possible qu'à la condition que les écoles continuent à recommander vivement l'utilisation régulière des autotests chez les enfants.

Enseignement à distance: différences entre communautés

En Flandre, les CLB (équivalents des PMS) soutiennent les écoles dans leur réflexion sur le passage à l'enseignement à distance si cela est nécessaire pour des raisons d'organisation pédagogique. Ils se concentrent explicitement sur la préservation des droits d'apprentissage de tous les élèves. En ce qui concerne la Fédération Wallonie-Bruxelles, ce rôle est assumé par les autorités locales. En Communauté germanophone, ce rôle est assumé par les pouvoirs organisateurs.

Dans l'enseignement secondaire et fondamental, la recherche des contacts au sein des écoles par les PSE n'a plus lieu. Selon les mêmes règles que pour les adultes, le suivi des contacts régulier chez ces jeunes pour des contacts en dehors de l'école se poursuit.

Autotests fortement recommandés

La CIM Santé publique et les ministres de l'Éducation soulignent également l'importance d'une décision de l'OCC du 21 janvier 2022 concernant le baromètre, notamment la forte recommandation (aux parents) de prévoir des autotests pour les activités déjà prévues avec nuitée.

La mesure en matière de l’emergency break peut techniquement entrer en vigueur immédiatement. Pour les autres mesures, les modifications techniques entreront en vigueur le 3 février 2022.

En outre, toutes les mesures décidées ce mercredi sont temporaires et seront revues dès que la situation épidémiologique le permettra.

Sur le même sujet

27 janv. 2022 à 16:58
1 min

Articles recommandés pour vous