Monde

La Chine et Etats-Unis: "énormément d'intérêts en commun", selon Xi Jinping

Le secrétaire américain au Trésor Jacob Lew accueilli par le nouveau président chinois, Xi Jinping, à Pékin le 19 mars 2013

© Andy Wong

19 mars 2013 à 04:51 - mise à jour 19 mars 2013 à 06:54Temps de lecture2 min
Par AFP

"Dans la relation sino-américaine, nous avons énormément d'intérêts en commun, mais bien sûr inévitablement, nous avons des différends", a déclaré le numéro un chinois en recevant le ministre américain au Palais du Peuple, sur la place Tiananmen à Pékin.

Le président a ajouté qu'il était important pour les deux pays "d'aborder et de traiter cette relation d'un point de vue stratégique et d'une perspective de longue terme".

La visite de M. Lew intervient alors que la tension est récemment montée entre Washington et Pékin, le président américain Barack Obama ayant promis des "conversations musclées" avec les responsables chinois sur les activités de piratage informatique dirigées contre des entreprises américaines, certaines "soutenues par l'Etat" chinois.

"Nous avons vu une nette augmentation des menaces sur notre sécurité informatique. Certaines sont soutenues par l'Etat. D'autres sont soutenues par des criminels", a déclaré la semaine dernière M. Obama dans une interview à la chaîne ABC.

M. Obama a téléphoné la semaine dernière à M. Xi pour le féliciter après sa désignation par le parlement chinois en tant que nouveau chef de l'Etat, tout en évoquant la nécessité de combattre les menaces de cyberattaques qu'il a qualifiées de "défi partagé".

La Chine a rejeté les accusations américaines et affirmé qu'elle était elle-même une victime du piratage informatique.

Le sujet sera à l'ordre du jour des entretiens de M. Lew avec les nouveaux responsables gouvernementaux chinois, dont son homologue des Finances Lou Jiwei, jusqu'à récemment à la tête du fonds souverain CIC, a indiqué récemment un responsable américain à la presse sous couvert de l'anonymat.

Les réformes économiques devraient également être abordées alors que Washington espère une plus grande ouverture du marché chinois, tout comme la question du taux de change du yuan, que l'administration américaine continue à considérer comme sous-évalué, a-t-on appris de même source.

Le secrétaire au Trésor a félicité M. Xi pour sa nomination attendue à la tête de l'Etat et souligné que "les Etats-Unis et la Chine, en tant que deux plus grandes économies de la planète, ont la responsabilité de maintenir une croissance forte, stable et durable dans le monde".


AFP

Sur le même sujet

La Russie, première visite à l'étranger pour le nouveau président chinois

Monde

Une jeune génération d'artistes montre une autre facette de la Chine

Monde

Articles recommandés pour vous