RTBFPasser au contenu
Rechercher

Tour de France

La chevauchée hors-délai de Michael Morkov, 65 minutes derrière le vainqueur Philipsen

Michael Morkov salué par le patron du Tour de France Christian Prudhomme
18 juil. 2022 à 08:56 - mise à jour 18 juil. 2022 à 08:56Temps de lecture2 min
Par Giovanni Zidda

Habitué à escorter Fabio Jakobsen dans les sprints comme dans la plaine et la montagne, Michael Morkov s’est cette fois-ci retrouvé seul au monde, complètement livré à lui-même sur la 15e étape du Tour de France 2022 entre Rodez et Carcassonne.

Le Danois – le poisson-pilote par excellence que tous les sprinteurs rêvent d’avoir comme équipier – a passé une journée infernale sur la Grande Boucle, frappée par une vague de chaleur accablante.

Lâché du peloton après une trentaine de kilomètres, le coureur de l’équipe Quick-Step Alpha Vinyl a dû parcourir les 180 km qui lui restaient en solitaire, bien loin du peloton. Un véritable challenge seul contre tous dont il ne pouvait évidemment pas sortir gagnant.

Escorté par une voiture-balai oppressante, le champion olympique sur piste (NDLR : de l’Américaine à Tokyo en 2021) a pourtant refusé d’abandonner et a fini par rallier l’arrivée, bien conscient d’être hors-délai.

Loading...

"J’ai tout donné", explique Morkov, accueilli par Prudhomme à l’arrivée

Michael Morkov franchit la ligne d’arrivée hors délai
Michael Morkov franchit la ligne d’arrivée hors délai – – ©Quick-Step Alpha Vinyl – ©Wout Beel

Au terme d’une journée de calvaire, Morkov franchira la ligne avec 65 minutes de retard sur le vainqueur du jour Jasper Philipsen… 12 minutes après les délais, rallongés de 20% en raison des températures frôlant les 40°C.

"Je suis déçu car j’ai tout donné", a réagi le Danois via le site de son équipe après la course. "J’ai été lâché sur une petite côte et j’ai vite compris que ce serait une longue bataille. Je suis resté concentré et j’ai toujours cru en mes chances… mais à 15km de l’arrivée, j’ai compris que mon Tour de France était fini. A la fin, je ne peux pas être déçu car j’ai fait tout ce que j’ai pu. Mon seul regret, c’est d’abandonner mon équipe à une semaine de la fin du Tour. Cela me rend triste", a déclaré celui qui est un des plus fidèles gregari du peloton.

Pour lui témoigner son soutien, le patron du Tour de France Christian Prudhomme est venu l’accueillir en personne pour le réconforter au moment où il franchissait la ligne. Son équipe Quick-Step Alpha Vinyl lui a aussi rendu hommage sur les réseaux sociaux.

"Il s’est battu de manière incroyable, en parcourant seul les 180 derniers kilomètres de cette étape rapide, difficile et très chaude. Il nous a rendus fiers même s’il n’a pas fini dans les délais. Immense respect", a écrit son équipe. Un hommage plus que jamais mérité pour l’inusable danois de 37 ans.

Michael Morkov
Michael Morkov – ©Quick-Step Alpha Vinyl – ©Wout Beel

15e étape : Rodez > Carcassonne : Victoire de Jasper Philipsen

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Articles recommandés pour vous