RTBFPasser au contenu
Rechercher

Regions

La chasse aux champignons est ouverte

En Wallonie, une 15aine d'espèces de champignons sont à la fois comestibles et intéressantes gustativement.
03 nov. 2020 à 08:58 - mise à jour 03 nov. 2020 à 08:58Temps de lecture2 min
Par Barbara Schaal

Tapis sous les feuilles mortes, cachés derrière un tronc ou dissimulés par quelques touffes de mousses, cette année, les champignons se sont fait désirer. Mais ça y est : la saison a enfin commencé.

Pieds bleus, chanterelles, bolets, trompettes-de-la mort

"On a des pieds bleus, des chanterelles en tube, des trompettes-de-la-mort, des cèpes", énumère Diego Costales, mycologue. En Wallonie, une quinzaine d’espèces de champignons sont à la fois comestibles et agréables au palais.

Des champignons qui ont un peu tardé à pointer le bout de leur chapeau cette année. Motif du retard : un été beaucoup trop sec. "Pour avoir un organe reproducteur, les champignons doivent être stressés. Ici, on est dans une période avec une alternance de coups de froids et de coups de chauds. Cela provoque un stress et par réflexe de survie, le champignon va produire un organe reproducteur, la partie que l’on mange."

400 appels chaque année au centre antipoisons

Évidemment, ne se lance pas dans la cueillette des champignons qui veut. Quelques connaissances sont nécessaires. Chaque année, le centre antipoisons reçoit environ 400 appels liés aux champignons. "En général ce sont des enfants qui ont cueilli des champignons dans le jardin et les ont mis en bouche. Les personnes qui se trompent dans la cueillette sont plus rares, mais ce sont des cas beaucoup plus graves, parfois dramatiques", explique Diego Costales, qui est aussi consultant pour le centre antipoison.

Et si la cueillette des champignons nécessite des connaissances pointues, c’est que la confusion est souvent possible. "Par exemple dans les lépiotes, certaines sont mortelles comme l’amanite phalloïde, d’autres sont toxiques ou indigestes, mais certaines sont d’excellents comestibles."

Les plus repoussants ne sont pas toujours les plus dangereux

En matière de champignons comme dans la vie, l’habit ne fait pas le moine. Les plus impressionnants ou les plus repoussants ne sont pas toujours les plus dangereux. "Ici on a un champignon que l’on appelle la récompense du mycologue, développe le spécialiste en désignant un champignon brun, rouge et jaunâtre. C’est un bolet à pied rouge, un excellent comestible, mais personne ne le cueille parce qu’il fait peur. Sa chaire jaune vire au bleu à la coupe. Il a des couleurs psychédéliques mais il est excellent lorsqu’il est cuit. "

Voilà pourquoi les mycologues conseillent aux cueilleurs amateurs de ne récolter que les champignons qu’ils connaissent. Il est aussi recommandé de faire systématiquement vérifier sa cueillette par un connaisseur.

Mieux vaut faire contrôler sa récolte par un expert, comme Diego Costales.
Mieux vaut faire contrôler sa récolte par un expert, comme Diego Costales. RTBF

Archive du 20/10/2019 – L’abondante cueillette des champignons

L abondante cueillette des champignons

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous