RTBFPasser au contenu

La chasse aux bonnes affaires, sur les brocantes en ligne

Brocante en ligne : succès garanti par le virus

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

10 nov. 2020 à 07:26 - mise à jour 10 nov. 2020 à 07:262 min
Par Charlotte Legrand

Objets de collection, vêtements de seconde main, jouets, bibelots… Plus rien ne se négocie "au grand air", dans les traditionnels marchés, brocantes et salles de vente. L’e-commerce tire son épingle du jeu, avec des augmentations de parfois 25% !

Prêtes pour l'expédition!

Plusieurs heures par jour, Didier Mauroy a les yeux rivés sur son ordinateur. Il en passe d’autres à emballer des objets, les déposer à la poste. Cet habitant de Lens, spécialisé dans les vide maison, possède sa propre boutique en ligne. On y trouve un peu de tout, des BD’s aux miroirs en passant par des bouteilles de vin millésimé, des statues ou même ce petit abreuvoir en verre. "En ce moment, les ventes sont à la hausse. En mars-avril, on avait connu un pic. Là, c’est la même chose". De plus en plus de personnes "suivent" les actualités de la boutique, pour ne pas louper "la" bonne affaire. Le covid dope les ventes, mais la brocante, la vraie… ça lui manque, à Didier ! "Le fait de discuter avec l’acheteur, défendre la valeur de ses objets, négocier le prix, toucher les biens mis en vente… tout ça, c’est impossible sur internet !" Mais il ne se plaindra pas, les affaires se portent bien. "Je vends 7 jours sur 7, presque 24h sur 24. On sent que les gens sont chez eux, ils ont plus le temps d’aller voir les offres sur le site". Certains colis partiront très loin, "j’ai des clients en Australie, et sur d’autres continents encore !"

Les ventes de brocante en ligne en nette augmentation
Les ventes de brocante en ligne en nette augmentation G Fobe

Chez Delcampe aussi, on a le sourire. Delcampe, c’est un peu la caverne d’Ali Baba online des collectionneurs. Chaque jour, entre 200 et 400 000 nouveaux objets sont proposés à la vente sur le site. En cette période de confinement, confirmation dans cette société de Tubize : il y a bien un pic d’affluence. "Cela se remarque surtout sur les ventes : elles sont entre 10 et 25% plus élevées que d’habitude", précise Sébastien Delcampe, le fondateur de la société. "Le nombre de nouveaux membres a augmenté aussi, mais dans une moindre mesure. C’est de l’ordre de 5%". Qui sont ces "petits nouveaux"? Beaucoup de déçus des brocantes et salles de ventes, tout d’abord. "Des collectionneurs qui avaient l’habitude d’aller arpenter les allées des clubs, des salles de vente. Vu que tout est fermé, ils se rabattent sur internet". Les autres sont des particuliers, qui profitent d’être "coincés entre leurs 4 murs" pour ranger greniers et armoires.

La chasse aux bonnes affaires, sur les brocantes en ligne
La chasse aux bonnes affaires, sur les brocantes en ligne © Tous droits réservés

Le tri, Gaëlle, ça la connaît ! On pourrait même dire que cette institutrice montoise a déclaré la guerre aux objets inutiles. Habituée des sites de seconde main, des brocantes en ligne, Gaëlle vend, achète, mais uniquement ce dont elle a besoin. Elle a constaté une augmentation de l’offre sur internet. "Le confinement pousse à trier, à ranger. On a du temps, alors on se débarrasse de ce qui ne nous sert plus. Ça me fait plaisir de savoir que des objets vont avoir une deuxième voire une troisième vie". Chez elle, c’est le résultat d’une prise de conscience écologique, un rejet de la "surconsommation". Mais Gaëlle ne s’en cache pas : la seconde-main c’est aussi bon pour le portefeuille. "Cela me permet de gagner un peu d’argent. Ou d’acheter moins cher, mais des objets plus qualitatifs". En ce moment, ce sont les rubriques "bébé, puériculture" qui attirent son regard. Elle attend un bébé. Mais dès son plus jeune âge, ce petit bout sera habitué à la récup ! "Ma liste de naissance sera minimaliste. Autant économiser et mettre l’argent gagné à profit pour faire des choses plus sympa, des activités avec bébé !"

Les brocantes en ligne: JT du 10/11/2020

Brocante : ruée sur les ventes en ligne

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Articles recommandés pour vous