RTBFPasser au contenu

Psychologie

La charge mentale professionnelle est plus importante chez les mères

La charge mentale professionnelle est plus importante chez les mères
01 juil. 2021 à 14:002 min
Par RTBF Tendance avec AFP

Vous vous sentez stressé lorsque vous êtes au travail, vous y pensez le soir à la maison, voire pendant vos week-ends et parfois jusqu’à en perdre le sommeil ? Votre niveau de charge mentale professionnelle est donc probablement élevé.

Depuis que la dessinatrice française Emma l’a conceptualisée dans son album "Fallait demander !" paru en 2017, le concept de charge mentale n’est plus à présenter. Mais si cette pression psychique quotidienne pèse majoritairement sur les femmes, elle n’épargne pas non plus les employés de bureau, comme le montre la deuxième édition du baromètre sur la charge mentale professionnelle réalisée pour la société Mooncard. Cette année, l’enquête va plus loin et établit un "Indice de la charge mentale professionnelle".


Lire aussi : Savez-vous ce qu’est la "charge mentale" ?


"En 2019, nous avions révélé de premiers résultats alarmants. Mais depuis, le monde évolue (trop) vite et des événements, parfois oppressants, viennent s’inviter dans notre quotidien. Il était important de mesurer à nouveau cette charge mentale professionnelle et ses conséquences, en prenant en compte de nouveaux facteurs", souligne dans un communiqué Tristan Leteurtre, PDG et co-fondateur de Mooncard.

Une charge mentale particulièrement importante pour les mères

L’indice de charge mentale professionnelle établi dans ce baromètre note chaque critère sur une échelle de un à dix. Impression de crouler sous une pile de travail, perte d’équilibre entre sa vie professionnelle et personnelle… Le tsunami provoqué par l’arrivée du Covid-19 a en effet joué un rôle prépondérant dans notre quotidien professionnel.

En moyenne, l’indice global des femmes s’élève à 4,9 sur 10, contre 4,5 pour les hommes. Sans surprise, les femmes avec enfant(s) subissent une charge mentale significativement plus élevée. Les femmes avec au moins un enfant à charge évaluent leur niveau de pression à 5,2, contre 5 pour les pères et 4,5 pour les femmes qui n’ont pas d’enfant. Pour les mères, c’est la charge mentale liée aux tâches domestiques s’ajoute donc à la charge mentale professionnelle.

Trop de réunions et de notes de frais

Parmi les facteurs jugés stressants par les sondés, on retrouve les réunions à répétition (59%), les obligations de reporting (55%), ainsi que de la sollicitation "trop fréquente" par messagerie ou appels téléphoniques (53%).

La gestion liée aux emails (54%), la réalisation de présentations type "PowerPoint" (41%) ou encore la gestion de notes de frais (40%) viennent également s’ajouter à la longue liste des éléments contribuant à augmenter la charge mentale au travail.

Naturellement, ces sources de stress et d’épuisement se répercutent sur la vie personnelle, et en particulier sur la vie de couple, souligne l’enquête. Fait surprenant : 16% des sondés ont déjà pensé au travail au beau milieu d’un rapport sexuel (18% de femmes, 14% d’hommes).

Sur le même sujet

03 févr. 2022 à 15:00
2 min
02 juin 2021 à 12:00
3 min

Articles recommandés pour vous