Regions Liège

La chaleur rend le travail des chauffeurs du TEC plus pénible

Chaleur et conduite de bus ne font pas toujours bon ménage
26 juil. 2018 à 07:39Temps de lecture1 min
Par Olivier Thunus

Avec la chaleur actuelle, certains métiers s'exercent dans des conditions plus difficiles. C'est le cas par exemple des chauffeurs de bus du TEC. Des mesures sont prises par la direction pour leur rendre le travail moins pénible, mais il reste que la fatigue est plus importante pour eux.

David Mancino est chef contrôleur au TEC Liège-Verviers mais durant des années, il a été chauffeur. La chaleur dans les bus, il connaît : " La difficulté c’est d’avoir toujours de l’eau fraîche à bord, mais aussi la clientèle : les gens sont un peu plus nerveux. On doit faire face aussi à l’air ambiant de l’extérieur, avec les moteurs, le centre-ville, etc. A la fin de la journée, on se sent plus fatigué. Le métier de chauffeur, c’est surtout une fatigue nerveuse mais là, il y a aussi la fatigue physique qui se fait sentir. Personnellement, j’avais un gant personnel, un petit frigo box et des petites lingettes avec lesquelles je me rinçais les poignets pour avoir des poignets frais. Ça soulage ".

Des conditions de travail pas toujours facile donc, même si la direction a pris des mesures pour alléger la pénibilité : " Les chauffeurs peuvent porter un bermuda et un polo (entre le 1er avril et fin septembre) et le port de la cravate ou du foulard est facultatif. Par ailleurs, pour une journée complète travaillée, si la température excède 27 degrés à Uccle, l’employé a droit à une heure de récupération ", détaille Carine ZANELLA, directrice commerciale du TEC Liège-Verviers.

Actuellement, huit lignes de bus arrivent à un terminus ne disposant pas de point d’eau. " Dans ce cas, si le chauffeur roule dans un bus qui n’a pas de cabine climatisée, des contrôleurs peuvent lui amener de l’eau pour qu’il se désaltère ", précise Carine Zanella.

Pour les chauffeurs mais aussi pour les passagers, des fontaines à eau sont disponibles dans les espaces TEC.

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous