RTBFPasser au contenu

Paysages ruraux modernistes, économie sociale, intégration et nationalisme

Paysages ruraux modernistes, économie sociale, intégration et nationalisme
09 sept. 2017 à 11:04 - mise à jour 09 sept. 2017 à 11:042 min
Par Les Eclaireurs

Marthe Nyssens

temporary-20170907120102

Marthe Nyssens, professeure en économie sociale à l’UCL , économiste, enseignante à l’école d’économie et à la FOPES, chercheuse au CIRTES

Ses recherches portent sur l'analyse les logiques socio-économiques des organisations dont la finalité première n'est pas la maximisation du profit (coopératives, mutualités, associations, entreprises sociales) mais bien celle du service aux membres et à la collectivité, de même que leurs articulations avec les politiques publiques et le marché. Elles examinent le rôle spécifique de ces organisations en les comparant à l’action des entreprises privées lucratives et des pouvoirs publics dans des domaines d'activités tels que l'insertion socioprofessionnelle, les services aux personnes, les communs ou encore l'entreprenariat social. Les recherches mobilisent des cadres d'analyse relevant de la socio-économie et s'articulent autour d'une hypothèse centrale selon laquelle l'économie sociale construit une logique spécifique d'encastrement de l'économique et du social. Le travail actuel de Marthe Nyssens se concentre sur l'émergence de différents modèles d'entreprise sociale dans une perspective comparative internationale.

Catherine Xhardez

temporary-20170907120102

Catherine Xhardez est doctorante en science politique (mandat d’aspirante F.R.S.-FNRS ) à l’Université Saint-Louis Bruxelles et à Sciences Po Paris.

Sa thèse de doctorat porte sur les politiques d’intégration dans des Etats fédéraux plurinationaux et compare les discours des élites parlementaires en Flandre et au Québec. Plus globalement, ses travaux de recherche portent sur les sujets suivants : les politiques d’intégration civique en Europe/Belgique, l’immigration, la citoyenneté, le nationalisme et la diversité linguistique. De décembre 2015 à juin 2016, elle a été Visiting Assistant in Research à l’Université de Yale au sein du MacMillan Center (New Haven, Etats-Unis). De mai 2016 à octobre 2016, elle a été Graduate Research Trainee à l’Université McGill (Montréal, Canada). Elle est co-coordinatrice du Groupe de Travail (GT) ‘Théorie politique’ de l’ABSP (Association belge francophone de science politique). En 2018, elle sera Visiting Fellow à l’Université d'Oxford durant deux trimestres.

Axel Fisher

temporary-20170907120102

Axel Fisher est architecte, chargé de cours en Faculté d’Architecture La Cambre Horta de l’Université libre de Bruxelles, et chargé de recherché FNRS, associé au projet de recherche européen MODSCAPES.

Il fait ses études à l’ISACF-La Cambre et au Politecnico di Milano, où il obtient son doctorat en composition architecturale. Sa thèse portait sur l’architecture du " village juif moderne " ; il s’est attaché à démontrer que les expérimentations menées sur ce thème durant le 20è siècle ont largement dépassé le cadre strict de la colonisation agricole sioniste en Palestine britannique, d’un pan méconnu des politiques publiques d’aménagement du territoire et d’histoire de l’urbanisme modernes.

Depuis 2011, il enseigne la théorie du paysage, et en 2015 il obtient un mandat de " chargé de recherche " du FNRS pour un projet de recherche comparatif sur les colonisations agricoles modernes en Italie, Espagne et Israël. Il est l’initiateur du projet collaboratif européen " MODSCAPES : réinventions modernistes du paysage rural ", financé par le programme HERA (Humanities in the European Research Area) avec le soutien du FNRS.

Il est également directeur de la revue scientifique CLARA Architecture/Recherche.

 

Articles recommandés pour vous