RTBFPasser au contenu

Santé physique

La cardamome, une piste pour combattre le cancer du sein ?

La cardamome, une piste pour combattre le cancer du sein ?
13 avr. 2022 à 09:002 min
Par RTBF avec AFP

Selon une étude américaine, la cardamome, une plante d'origine indienne, permettrait de lutter contre les cancers du sein triple négatif.

Cette découverte permettrait de chercher de nouvelles pistes pour combattre ce genre de cancer susceptible de développer une résistance aux traitements habituels. En Europe, cette forme de cancer représente environ 15% des cancers du sein.

Le cancer du sein triple négatif répond mal aux thérapies classiques

La cardamome possède de nombreuses vertus naturelles, notamment thérapeutiques. Selon des chercheurs de la Florida Agricultural and Mechanical University, cette plante aiderait à lutter contre le cancer du sein triple négatif. Son efficacité serait due à la cardamonine, un composant naturel présent dans l'épice.

Les cancers du sein triple négatif représentent un enjeu de santé car ils sont difficilement soignables. Ils se développent "sans aucun marqueur connu à la surface des cellules cancéreuses susceptible de répondre à une thérapie ciblée connue"explique sur son site internet l'institut Curie

Pour mener à bien ses recherches, le Dr Patricia Mendonca et ses collègues ont étudié les effets de la cardamome sur deux lignées cellulaires de cancer du sein triple négatif. L'une composée de cellules de femmes afro-américaines et l'autre de cellules de femmes caucasiennes. 

La cardamonine affaiblirait les cellules cancéreuses

Les chercheurs ont observé comment la cardamome affectait l'expression du gène du Ligand-1 (PD-L1), à l'origine de la mort cellulaire programmée. Chez les patientes atteintes d'un cancer du sein triple négatif, le PD-L1 est surexprimé, aidant ainsi "les cellules cancéreuses du sein à échapper au système immunitaire de l'organisme", explique l'étude.

Résultats ? La consommation de cardamome permettrait de diminuer la viabilité des cellules cancéreuses aussi bien chez les patientes afro-américaines que caucasiennes. L'expression du gène PD-L1 était diminuée dans la lignée caucasienne mais pas dans la lignée afro-américaine. 

"C'est la première étude à décrire l'effet inhibiteur de la cardamonine sur l'expression de PD-L1, qui est pertinent pour le traitement du cancer du sein triple négatif."

"Ces résultats appuient d'autres recherches qui ont montré des différences dans le micro environnement tumoral entre les Afro-Américains et les non-Afro-Américains." De nouvelles recherches sont encore à mener avant de précéder à des tests sur les humains. 

Sur le même sujet

12 mai 2022 à 13:38
2 min
23 sept. 2021 à 07:00
3 min

Articles recommandés pour vous