RTBFPasser au contenu

C'est vous qui le dites

La caméra et le taser doivent-ils faire partie de l'équipement de base des policiers ?

La caméra et le taser doivent-ils faire partie de l'équipement de base des policiers ?
17 nov. 2020 à 06:38 - mise à jour 17 nov. 2020 à 12:003 min
Par C'est vous qui le dites

Après l’agression de plusieurs policiers ce week-end, Annelies Verlinden, ministre de l’Intérieur, voudrait généraliser le port de caméra par les agents et l’utilisation du taser, actuellement utilisé dans quelques zones test.

La caméra et le taser doivent faire partie de l’équipement de base des policiers ? C'est la question que l'on vous posait ce matin dans "C'est vous qui le dites". 

Voici quelques moments forts de l'émission… 

Pascal vaut mieux former
Pascal vaut mieux former © Tous droits réservés

"Je suis favorable à la caméra mais prudence avec le taser..."

Pascal, un auditeur originaire de Jette, en région de Bruxelles-Capitale, est intervenu à ce sujet sur notre antenne : "Premièrement, ce n'est pas un problème de police mais de justice; on sait très bien que ça fait des années qu'il y a des dysfonctionnements et que la justice n'a pas les moyens nécessaires pour faire ce qu'il faut. Deuxièmement, au niveau de cet équipement, la camera ne pose pas de soucis, de nombreux policiers fonctionnent de cette façon dans le monde : au moment de l'intervention, on branche la caméra et on filme ce qui se passe. Par contre, avec le taser, on entre dans une situation où on utilise une arme qui peut être létale mais le policier n'est pas censé connaître l'état de santé de la personne qu'il a en face de lui... Or, avoir recours au taser sur ce type de personne risque d’entraîner la mort de cette personne, on l'a déjà vu aux États-Unis. Donc ce qui est important, c'est la formation du policier !"

Ce qui est vraiment important, c'est la formation : il faut leur apprendre la gestion de conflit !

Pascal argumente son idée et poursuit : "En tant que militaire depuis 37 ans, je constate que la façon des policiers d'aborder les gens peut justement engendrer des tensions et que ça risque de dégénérer... Et même s'ils ne sont pas responsables de ces agressions, être policier est un travail de professionnel ; on porte un uniforme via lequel on transmet des valeurs et les policiers n'ont pas à être agressés dans un État de droit. Par contre, je le répète : il y a une façon d'aborder les gens et il faut appendre à gérer cette violence et pour ce faire, il faut former les policiers que ce soit au niveau de la gestion des conflits ou dans leur façon d'utiliser leur équipement. C'est clairement dans la formation qu'on va pouvoir trouver une solution."

Pascal vaut mieux former
Pascal vaut mieux former © Tous droits réservés

"Je préfère recevoir un coup de taser qu'un coup de 9mm !"

Direction Farciennes à présent, en région carolo, où Frédérique témoigne :  "Je suis favorable à ce genre d'équipement et j'encourage madame la ministre à l'imposer à toute la police du Royaume, cela permettra d'avoir une preuve de ce qui s'est passé. La bodycam pourra prouver l’innocence totale - soit du citoyen, soit du policier - et ça remettra les pendules à l'heure car ça doit aller dans les deux sens. Avant, on avait un respect total envers la police... Si le policier respecte le citoyen et que quand il y a une bavure, il paie sa dette - tout comme le citoyen devrait le faire - alors les citoyens verront que la justice fait son travail correctement et ça aidera peut-être à diminuer les tensions. Quant au taser, j'y suis favorable car même si c'est semi-létal, je préfère recevoir un coup de taser qu'un coup de 9mm car la balle va vous tuer alors que le taser pas. Et puis, si le policier vous dit : "Vous vous calmez ou on vous tase !", je pense que aidera à calmer le jeu lors d'une intervention."

Pascal vaut mieux former
Pascal vaut mieux former © Tous droits réservés

"Je suis à 100% pour la caméra !"

Enfin, du côté de Wavre, André conclut : "Je suis favorable à la caméra mais moins au taser... Si on emploie ce genre d'arme, on ne vise qu'une seule personne à la fois. Or, si on utilisait des gaz lacrymogènes, on disperserait plusieurs personnes en même temps. Et les agressions se font souvent à plusieurs donc ne viser qu'une seule personne à la fois ne va pas résoudre les choses ! Au contraire, je pense que ça va exciter les autres personnes autour... La situation avec nos policiers représente bien la société actuelle : aucun respect pour l'autorité. Et j'ai l'impression qu'ils n'ont pas assez de moyens de défense face à ceux qui cherchent la bagarre. Si vous comparez à l’Espagne, quand la Guardia Civil débarque, personne ne bouge ! Ils ont beaucoup plus de moyens et sont bien plus respectés que chez nous. Je suis à 100% pour la caméra mais elle doit tourner tout le temps car rien n'est parfait et il peut aussi y avoir des bavures ou des excès de la part de la police."

Nous vous invitons à poursuivre le débat sur notre page Facebook "C’est vous qui le dites" et à revoir l'émission sur Auvio. Nous vous donnons rendez-vous du lundi au vendredi de 9h à 10h30 sur VivaCité et La Une pour trois nouveaux débats.

Articles recommandés pour vous