RTBFPasser au contenu

Littérature

La bibliothèque personnelle de Ruth Bader Ginsburg, ancienne juge à la Cour suprême des États-Unis, est en vente

La juge de la Cour suprême des États-Unis Ruth Bader Ginsburg sourit pendant une séance de photos avec des photographes à la Cour suprême des États-Unis, le 3 mars 2006 à Washington DC.
07 janv. 2022 à 12:342 min
Par AFP

Avis aux amateurs de littérature et d’histoire américaine ! Bonhams mettra prochainement en vente la collection personnelle de livres de Ruth Bader Ginsburg. Au programme : plus de 1000 ouvrages que la regrettée juge à la Cour Suprême a acquis tout au long de sa carrière.

Icône de la gauche progressiste américaine, Ruth Bader Ginsburg était aussi une avide lectrice. "La lecture est la clé qui ouvre les portes à beaucoup de bonnes choses dans la vie. La lecture a façonné mes rêves, et la lecture m’a aidé à réaliser mes rêves", a-t-elle déclaré un jour. Cette passion transparaît dans la grande collection de livres et de manuscrits que Bonhams mettra aux enchères sur son site entre le 19 et 27 janvier.

Elle regroupe plus de 1000 ouvrages, allant du manuel de droit à des classiques comme "L’Attrape-cœurs" de J.D. Salinger et "L’Amant de lady Chatterley" de D.H. Lawrence. Cette collection contient aussi des essais féministes tels que "La Politique du mâle" de Kate Millett et d’autres textes signés Susan Sontag et Erica Jong. Rien de bien étonnant que Ruth Bader Ginsburg a fait de l’égalité des sexes son combat. Elle a construit sa légende en remportant une série de victoires devant la Cour suprême dans des affaires de discriminations liées au sexe, dont l’une concernait un homme à qui l’administration américaine refusait de verser une allocation de veuvage pour qu’il puisse élever son enfant.

Des livres à l’image de la légende R.G.B

Sont aussi proposés aux enchères des livres dédicacés par leurs auteurs à l’attention de Ruth Bader Ginsburg. C’est notamment le cas d’un exemplaire de "Beloved" de Toni Morrison, estimé entre 300 et 500 dollars (entre 265 et 440 euros) par Bonhams. Mais la pièce maîtresse de la vente n’est autre qu’un numéro de la revue Harvard Law Review daté de 1957/1958. Ce magazine aux nombreuses annotations manuscrites de "RBG" pourrait être adjugé entre 2500 et 3500 dollars (entre 2200 et 3090 euros), d’après Bonhams.

La juge de la Cour suprême Ruth Bader Ginsburg arrive pour le discours sur l’état de l’Union du président Barack Obama au Capitole, le mardi 20 janvier 2015.
La juge de la Cour suprême Ruth Bader Ginsburg arrive pour le discours sur l’état de l’Union du président Barack Obama au Capitole, le mardi 20 janvier 2015. © Tous droits réservés

Pour la maison d’enchères, les ouvrages en vente donnent un aperçu de la personnalité complexe de celle que les millénials américains ont rebaptisée "Notorious R.B.G.", en référence au rappeur Notorious B.I.G. "La bibliothèque d’une personne peut nous donner une idée de qui elle est et comment elle en est parvenue là. La bibliothèque de la juge Ginsburg n’est pas une exception, puisqu’elle témoigne de son évolution d’étudiante (et lectrice vorace) à avocate et professeure de droit, puis à juge et enfin à juge à la Cour suprême des États-Unis. Les livres que la juge Ginsburg a choisi de conserver sur sa propre étagère témoignent de la richesse de la vie intérieure et intellectuelle de l’une des femmes les plus influentes de l’histoire américaine contemporaine", a déclaré Catherine Williamson, responsable du département des livres de Bonhams, dans un communiqué.

Sur le même sujet

28 déc. 2021 à 11:17
1 min
13 déc. 2021 à 17:00
1 min

Articles recommandés pour vous