RTBFPasser au contenu

Belgique

La Belgique et les Pays-Bas s'engagent à renforcer leur coopération militaire

La Belgique et les Pays-Bas s'engagent à renforcer leur coopération militaire
29 févr. 2012 à 17:012 min
Par Belga News

"Nous allons faire plus dans les prochaines années", a affirmé le ministre néerlandais, Hans Hillen, lors d'une visite de son homologue belge, Pieter De Crem à la grande base navale de Den Helder (nord-ouest des Pays-Bas), qui abrite depuis 1996 un état-major opérationnel binational commun aux deux marines, "l'amiral Benelux" (ABNL).

Pieter De Crem était accompagné par des membres de la commission de la défense de la Chambre, dont plusieurs l'avaient récemment interrogé sur les formes de coopération militaire multinationales dans lesquelles l'armée belge est engagée et qui sont appelées à se multiplier sous l'appellation de "Pooling and Sharing" - en français "partage et mutualisation" - au sein de l'Union européenne et de "Smart Defence" pour l'Otan.

Cette coopération maritime, aussi appelée Benesam, "se passe bien et est exemplaire", a souligné Hans Hillen devant la presse belge et néerlandaise, en assurant qu'il s'agissait d'un "produit d'exportation" au moment où les pays de l'Otan et de l'UE sont contraints de réduire leurs budgets militaires.

Au fil des ans, la coopération opérationnelle s'est étendue aux aspects de formation et logistiques, a expliqué le "patron" de la Marine belge, l'amiral de flottille Michel Hofman, parlant opération "win-win". La frégate belge "Leopold 1" est ainsi en cours de modernisation à mi-vie dans l'arsenal néerlandais de Den Helder qui entretient les navires de ce type, alors que les chasseurs de mines des deux pays (six et cinq) sont entretenus par la marine belge à Zeebruugge.

"C'est un succès à élargir", a pour sa part lancé Pieter De Crem. Il a cité des exemples de nouvelles coopération en cours ou envisagées entre les deux armées, comme la formation en commun de pilotes d'hélicoptères - les deux pays ont acheté de appareils de type NH90 dans des configurations embarquées quasi-identiques - et des para-commandos, la mission de police aérienne assurée par les forces aériennes de chaque pays et la participation conjointe à des groupements tactiques européens (EUBG, des unités "en stand by" par semestre. Il a également évoqué une collaboration pour la mission de police aérienne assurée par les chasseurs F-16 des deux pays sous l'appellation de "Quich Reaction Alert" (QRA).

A terme, Belgique et Pays-Bas pourraient aussi acheter en commun, avec le Danemark et la Norvège, l'avion de combat qui succédera aux actuels F-16. "Mais aucun des deux pays n'a encore choisi" cet appareil, a souligné Hans Hillen, bien que les Pays-Bas soient fortement engagés dans le programme de chasseur américain F-35, alias "Joint Strike Fighter" (JSF), dont ils ont acheté deux prototypes.

Hans Hillen s'est toutefois dit confiant qu'à terme les deux pays feront "le même choix".


Belga

Articles recommandés pour vous