Icône représentant un article audio.

Chronique Économique

La banque coopérative NewB n’est pas arrivée à trouver les 40 millions d’euros exigés par la Banque Nationale pour poursuivre son activité

Chronique Economique

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

La Chronique Economique, en semaine à 8h30 et 17h30 sur Classic 21

C’est une triste histoire que celle de la banque coopérative NewB. Alors cette banque éthique belge qui devait apporter un souffle et un regard nouveaux dans le monde bancaire, n’a donc pas réussi à réunir les 40 millions d’euros nécessaires à la poursuite de son activité ? Alors d’où viennent ces 40 millions ? C’est le montant qui était demandé par la Banque Nationale de Belgique à NewB. Et donc aujourd’hui, la question de l’avenir de cette banque coopérative se pose. Il y a énormément de coopérateurs, mais nettement moins de clients. Comment expliquer ce fossé ? Pourquoi tous ces coopérateurs ne sont d’ailleurs pas devenus clients ?

La faute à notre schizophrène collective ? C’est le paradoxe de la vie économique. Les mêmes qui veulent relocaliser les usines en Europe pour que nous ne dépendions plus de la Chine sont souvent les mêmes à refuser qu’une usine s’implante dans leur commune. Les mêmes qui sont pour les énergies alternatives sont souvent ou parfois les mêmes à ne pas vouloir avoir des éoliennes, gâcher leur paysage et surtout la valeur de leur bien immobilier. Les mêmes qui veulent revaloriser par exemple de 25% les salaires des travailleurs dans la restauration sont les mêmes qui se plaignent du montant de l’addition alors qu’ils oublient que 70% du prix de revient est dans les salaires. Les mêmes qui veulent sauver la planète sont parfois aussi les mêmes qui sont dingues de bitcoin et de cryptomonnaie, une activité extrêmement polluante...

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous