Budget

La baisse du pouvoir d'achat aurait également des répercussions sur les rendez-vous amoureux

La baisse du pouvoir d'achat aurait également des répercussions sur les rendez-vous amoureux.
22 sept. 2022 à 12:30Temps de lecture2 min
Par RTBF avec AFP

L'inflation a de nombreuses conséquences sur notre mode de vie… Et cela n'épargne pas les rencontres amoureuses. Deux récentes enquêtes révèlent en effet que les préoccupations financières s'immiscent jusque dans les premiers dates.

Annuler un premier rendez-vous faute de moyens ?

Que vous soyez célibataire ou au début d'une idylle, les conséquences de l'inflation sur votre pouvoir d'achat ont aussi un impact sur votre vie amoureuse. Un récent sondage Ifop (France) réalisé pour l'application de rencontre Happn révèle que 61% des sondés interrogés ont déjà annulé un premier rendez-vous en raison de problèmes de budget.

Sachant que la moitié des sondés estiment dépenser entre 20 et 40 euros en moyenne par rendez-vous et que 77% des célibataires interrogés déclarent faire une nouvelle rencontre par mois, le budget peut en effet vite grimper.

"Hobby dating" : se rencontrer sans exploser son budget

Pourtant, 91% des personnes qui ont répondu à l'enquête estiment qu'il n'est pas nécessaire de dépenser des mille et des cents pour une première rencontre réussie. Une partie des sondés semble d'ailleurs friande du concept de "hobby dating", soit le fait de troquer le traditionnel rendez-vous dans un restaurant ou dans un bar contre des activités de loisir, culturelles ou sportives.

Plus de la moitié (61%) d'entre eux se disent séduits par la perspective d'un premier date en forêt.

24% se laisseraient par une activité sportive tandis que 14% évoquent même l'idée de se donner rendez-vous dans une brocante !

En ces temps d'inflation où le pouvoir d'achat devient un sujet de préoccupation majeur pour les citoyens, l'application de rencontre Bumble s'est aussi penchée sur la question du budget associé aux premiers rendez-vous amoureux dans une enquête Yougov, dont les résultats concordent avec ceux de son concurrent Happn. On y apprend notamment que 23% des 18-34 ans préfèrent même préparer eux-mêmes à dîner plutôt que d’aller au restaurant, dans l'espoir d'y trouver plus de convivialité et d'apprendre à mieux se connaître.

L'argent moins tabou chez les jeunes générations

Bumble y voit même là une nouvelle tendance de dating : les "low-key dates". Autrement dit, des rencards "sans artifice" qui jouent la carte de la sobriété : balade en forêt, partie de ping-pong dans un parc... Des moments de convivialité qui font du bien au porte-monnaie et que 38% des 18-34 ans disent privilégier afin "d'éviter toute pression financière".

Les nouvelles générations semblent par ailleurs beaucoup plus à l'aise lorsqu'il s'agit de parler argent à leurs conquêtes, y compris lors du premier rencard. Parmi les sondés, 25% des 18-34 ans considèrent que cet aspect est "important" contre seulement 14% des plus de 35 ans. Preuve que les mentalités évoluent et que le fait de parler argent au sein du couple (ou en l'occurrence lors d'un premier rendez-vous) devient moins tabou. Un changement de paradigme que l'application américaine de rencontre qualifie de "cash candid dating".

Sur le même sujet

Plus vous êtes stressé, plus vous trouvez votre partenaire insupportable, selon une étude

Relationnel

Le "dawn dating", quand les rencontres amoureuses se font tôt le matin

Relationnel

Articles recommandés pour vous