RTBFPasser au contenu

Cinéma

La 12e édition du Tournai Ramdam Festival s’est clôturée sur un succès

Image d'illustration du film "La vraie famille"
26 janv. 2022 à 09:192 min
Par Belga

La 12e édition du Tournai Ramdam Festival, le festival du film qui dérange, s’est clôturée ce mardi soir. Durant la soirée, les organisateurs ont procédé à la remise des prix dans les catégories courts et longs métrages.

En janvier 2021, pour cause de pandémie de coronavirus, la 11e édition du Tournai Ramdam Festival avait dû être annulée. Après avoir été suspendue en décembre dernier, la 12e édition de ce festival du film qui dérange a finalement pu se tenir du 15 au 25 janvier dans les installations du complexe cinématographique Imagix à Tournai.

Satisfaction dans le chef des organisateurs puisque pour la présente édition, et malgré les restrictions sanitaires, plus de 23.000 entrées ont été recensées en une semaine. En 2020, au plus fort de sa fréquentation, le 10e festival avait regroupé quelque 34.000 personnes, un record.

Cette année, après avoir visionné plusieurs centaines de films, le choix des organisateurs s’était fixé sur 86 films dont 32 courts-métrages. Le Ramdam a proposé des courts-métrages belges et étrangers mais aussi pour les enfants. Des films de fiction et des documentaires étaient aussi à l’affiche ainsi qu’une sélection de films belges ou de la scène internationale, étiquetés "Ramdam".

Durant ces dix 10 jours, 134 projections ont été programmées. En avant-première pour la Belgique, c’est avec la projection du film "Simone, le voyage d’un siècle" d’Olivier Dahan, un clin d’œil à Simone Veil, que le Ramdam festival a refermé ses portes mardi soir. En cours de soirée, les responsables du festival ont procédé à la remise des prix dans les différentes catégories.

Le palmarès 2022

* Le prix du public de la meilleure fiction a été attribué à "La vraie famille" de Fabien Gorgeart.

LA VRAIE FAMILLE Bande Annonce (2021) Mélanie Thierry

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

*Le prix du public de la fiction la plus dérangeante a été remis à "Animals" de Nabil Ben Yadir.

* Le prix du public pour le meilleur documentaire est revenu à "L’Empire du silence" de Thierry Michel.

* Le prix du public pour le documentaire le plus dérangeant a été attribué à "L’affaire collective" d’Alexander Nanau

* Le prix de l’héroïne la plus époustouflante a été remis à "Anne" dans l’événement d’Audrey Diwan interprétée par Anamaria Vartolomei.

* Le prix du jury de la critique et de la presse est revenu au documentaire "L’Empire du silence" de Thierry Michel.

* Une mention spéciale a été attribuée à "L’affaire collective" d’Alexander Nanau

* Le prix du meilleur court-métrage belge est attribué à "T’es morte Hélène" de Michiel Blanchart.

Boca Do Inferno | Trailer | T'es Morte Hélène

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

* Le prix du court-métrage belge le plus dérangeant revient à "L’eau à la bouche" d’Emmanuelle Huynh.

* Le prix du meilleur court-métrage international est attribué à "Free fall" d’Emmanuel Tenenbaum.

* Le prix du court-métrage international le plus dérangeant est revenu à "The van" d’Erenik Beqiri.

Sur le même sujet

31 janv. 2022 à 06:00
1 min
27 janv. 2022 à 08:11
1 min

Articles recommandés pour vous