RTBFPasser au contenu

Monde

L'Ukraine réclame un mandat d'arrêt international contre Ianoukovitch

L'Ukraine réclame un mandat d'arrêt international contre Ianoukovitch
26 févr. 2014 à 05:24 - mise à jour 26 févr. 2014 à 18:593 min
Par AFP

"Ianoukovitch est recherché sur le plan international", a déclaré le procureur général par intérim Oleg Makhnitski au cours d'une conférence de presse. Selon les autorités ukrainiennes, Viktor Ianoukovitch, destitué samedi par le Parlement, se trouve toujours dans le pays.

Le ministre de l'Intérieur, Arsen Avakov, a indiqué mercredi que les nouvelles autorités avaient renoncé à "prendre des mesures fermes" pour arrêter l'ex-président alors qu'il se trouvait dimanche en Crimée, à Sébastopol, "pour ne pas provoquer un conflit avec un pays étranger". "Nous avons décidé que le calme en Crimée était plus important que la situation avec Ianoukovitch", a déclaré Arsen Avakov au cours d'une conférence de presse.

Selon l'agence de presse privée RBK, proche du milliardaire russe Mikhaïl Prokhorov, le président ukrainien déchu se trouverait en Russie dans la banlieue de Moscou. RBK dit tenir cette information d'un "homme d'affaires russe" et elle lui aurait été confirmée "par un fonctionnaire haut placé". L'agence russe RBK a affirmé que Viktor Ianoukovitch aurait séjourné dans un hôtel de luxe de Moscou, l'hôtel Ukraine, avant de se rendre dans un centre de repos dans la région de Moscou. Le directeur général de l'hôtel Ukraine a démenti l'information auprès d'Interfax. Le Kremlin a dit ne disposer d'"aucune information" sur une fuite de Ianoukovitch à Moscou. Le procureur général adjoint ukrainien Mykola Golomcha a toutefois affirmé que Viktor Ianoukovitch se trouvait "toujours en Ukraine".

Gouvernement d'union nationale

La composition du nouveau gouvernement d'union nationale ukrainien sera dévoilée devant les manifestants, place de l'Indépendance à Kiev, haut lieu de la contestation occupé depuis plus de trois mois, a indiqué le député Valery Patskan sur le site internet de son parti, Oudar. Oudar est le mouvement de Vitali Klitschko, le champion du monde de boxe devenu l'un des leaders de l'opposition et candidat à la présidentielle du 25 mai.

Les consultations politiques se poursuivent donc mercredi pour former un gouvernement de transition que devrait approuver le Parlement, après la destitution le week-end dernier du président Viktor Ianoukovitch.

Les noms les plus fréquemment cités pour le poste de Premier ministre sont ceux du banquier et dirigeant de la contestation Arseni Iatseniouk, de l'oligarque d'opposition Petro Porochenko et de l'ancienne chef du gouvernement Ioulia Timochenko.

Cette dernière a toutefois déjà indiqué qu'elle ne briguait pas le poste et s'apprêtait à aller se faire soigner en Allemagne.

L'ex-champion du monde poids-lourds de boxe Vitali Klitschko, devenu l'un des dirigeants de la contestation, a pour sa part annoncé sa candidature à l'élection présidentielle anticipée du 25 mai.

Le gouverneur pro-russe de la région de Kharkiv, Mikhaïlo Dobkine, s'est également déclaré candidat. La campagne électorale a débuté mardi et les candidats ont jusqu'au 30 mars pour s'inscrire.

Les forces anti-émeutes dissoutes

"Les Berkout n'existent plus", a écrit Arsen Avakov, le ministre de l'Intérieur par intérim sur sa page Facebook. "J'ai signé le décret numéro 144, daté du 25 février 2014, sur la dissolution des unités spéciales de police Berkout".

Les Berkout ont été le fer de lance de la répression contre les opposants en Ukraine et des images les montrent en train de tirer à balles réelles sur la foule. Facilement reconnaissables à leurs uniformes différents des autres unités de la police, ils arboraient aussi sur l'épaule un insigne particulier, un aigle blanc (Berkout signifie aigle royal en ukrainien).

Au moins 82 personnes, dont une dizaine de policiers, ont été tuées dans les affrontements entre forces de l'ordre et manifestants.

D'après AFP

Articles recommandés pour vous