RTBFPasser au contenu

Cantates

L'Oratorio de Noël de Bach | 3e cantate : L'adoration des bergers

L'Oratorio de Noël de Bach | 3e cantate : L'adoration des bergers
09 déc. 2018 à 23:002 min
Par Lothar Seghers

C’est Noël avant l’heure dans l’émission Cantates de Lothar Seghers. De sa hotte remplie de cantates, il nous propose une série de 6 émissions consacrées à l’Oratorio de Noël de Jean-Sébastien Bach. Mettez vos pas dans ceux du cantor de Leipzig et laissez-vous bercer par la magie des cantates de Noël.

Bach - Oratorio de Noël : Cantate BWV 248-I, La Naissance
Bach - Oratorio de Noël : Cantate BWV 248-II, L'annonce aux bergers
Bach - Oratorio de Noël : Cantate BWV 248-IV, La Circoncision et le nom de Jésus

Cantate BWV 248-III : L'adoration des bergers

Fragonard 1775 - Adoration des bergers - Musée du Louvre

Les textes en allemand des six cantates sont issus du Nouveau Testament. La troisième cantate relate l'épisode se déroulant après l'annonce aux bergers de la naissance de Jésus. 

Ayant été avertis de la naissance du Messie, les bergers, qui veillaient sur leurs troupeaux en cette nuit la plus longue de l'année, décident de se rendre à la crèche où se trouvaient Marie, Joseph et l'enfant Jésus pour s'y prosterner devant ce dernier et célébrer en lui l'incarnation du Dieu tout-puissant. 


On retrouve ce récit dans l'Évangile de Saint Luc au chapitre 2 [extrait ci-dessous]

Lorsque les anges se furent éloignés d'eux vers le ciel,les bergers se dirent les uns aux autres : "Allons donc jusqu'à Bethléem, et voyons ce qui est arrivé, ce que le Seigneur nous a fait connaître.Ils s'y rendirent en hâte et trouvèrent Marie, Joseph, et le nouveau-né couché dans la mangeoire. Après l'avoir vu, ils firent connaître ce qui leur avait été dit au sujet de cet enfant. Tous ceux qui les entendirent s'étonnèrent de ce que disaient les bergers. Marie retenait toutes ces choses et y réfléchissait. Quant aux bergers, ils s'en retournèrent en glorifiant et louant Dieu pour tout ce qu'ils avaient entendu et vu, conformément à ce qui leur avait été dit.

Le texte de l'oratorio BWV 248-III

24. Herrscher des Himmels, erhöre das Lallen,
Laß dir die matten Gesänge gefallen,
Wenn dich dein Zion mit Psalmen erhöht!
öre der Herzen frohlockendes Preisen,
Wenn wir dir itzo die Ehrfurcht erweisen,
Weil unsre Wohlfahrt befestiget steht!

26. Lasset uns nun gehen gen Bethlehem
und die Geschichte sehen, die da geschehen ist,
die uns der Herr kundgetan hat.

28. Dies hat er alles uns getan,
Sein groß Lieb zu zeigen an;
Des freu sich alle Christenheit
Und dank ihm des in Ewigkeit. Kyrieleis!

33. Ich will dich mit Fleiß bewahren,
Ich will dir Leben hier,
Dir will ich abfahren,
Mit dir will ich endlich schweben
Voller Freud Ohne Zeit
Dort im andern Leben.

35. Seid froh dieweil,
Daß euer Heil
Ist hie ein Gott und auch ein Mensch geboren,
Der, welcher ist
Der Herr und Christ
In Davids Stadt, von vielen auserkoren.

Souverain du ciel, écoute les balbutiements,
que te plaisent les faibles chants,
lorsque Sion t’exalte avec des psaumes !
Entends les louanges des cœurs exultants,
lorsque nous te rendons maintenant hommage,
parce que notre prospérité est assurée !

Allons maintenant vers Bethléem
voir cet événement qui y est arrivé
et que le Seigneur nous a fait connaître.

Ceci, il l’a entièrement fait pour nous,
afin de nous montrer son grand amour ;
que toute la chrétienté s’en réjouisse
et l’en remercie pour l’éternité. Kyrieleis !

Je veux avec zèle te préserver,
je veux près de toi vivre ici,
je veux vers toi m’en aller. A
vec toi, je veux enfin me remplir
de joie, hors du temps,
là-bas dans l’autre vie.

Soyez joyeux maintenant,
de ce que votre salut
est né ici, Dieu et aussi Homme,
celui qui est
le Seigneur et le Christ
en la ville de David, élu par beaucoup.

1ère Cantate
2e Cantate