Belgique

"L'option préférentielle" reste un accord avec Engie, affirme Van der Straeten

© Tous droits réservés

18 oct. 2022 à 16:10Temps de lecture1 min
Par RTBF Info avec Belga

Un accord avec Engie demeure l'"option préférentielle" du gouvernement, a expliqué mardi la ministre fédérale de l'Énergie, Tinne Van der Straeten, en commission de la Chambre en réponse à une question de Bert Wollants (N-VA).

Le gouvernement négocie avec le groupe énergétique français une prolongation des réacteurs de Doel 4 et Tihange 3 de dix ans. Les deux parties ont convenu à la fin juillet d'un cadre de discussion. Les négociations sont toujours en cours. Lundi, le président du PS, Paul Magnette, s'est emporté contre la durée de celles-ci. Il accuse Engie de "jouer avec les pieds du gouvernement" et demande que l'État reprenne la main et impose ses conditions à l'exploitant du parc nucléaire belge.

 

La N-VA a qualifié ces déclarations d'"oukase". "Une négociation ne doit pas être un match de boxe. L'enjeu est trop important. La guerre sur le continent européen demande de grands efforts de la part de tout le monde", a souligné Mme Van der Straeten.

La ministre a rappelé que le cadre de négociation avait été fixé au sein du gouvernement. "Nous faisons ce qui est nécessaire et nous attendons la même chose d'Engie. L'option préférentielle est un accord négocié avec Engie. Un accord qui veille à une énergie payable et fiable", a-t-elle ajouté, avant de rappeler qu'elle était tenue à un devoir de réserve tant que les discussions étaient en cours.

Sur le même thème : Extrait JT (17/10/2022)

Engie : enquête interne sur 17 collaborateurs

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Articles recommandés pour vous