RTBFPasser au contenu

La Grande Forme

L'hydrocution : plus fréquente que l'on ne le croit... Méfiance lors de vos baignades

L'hydrocution : plus fréquente que l'on ne le croit... Méfiance lors de vos baignades
07 juin 2021 à 13:272 min
Par Sophie Businaro

Les vacances d'été approchent à grands pas, le soleil est de retour et l'envie de vous baigner vous titille chaque week-end... Attention à ne pas plonger trop vite dans la piscine ou dans la mer afin d'éviter une hydrocution ! On en parle avec le Dr Charlotte dans sa consultation du jour dans "La Grande Forme".

L'hydrocution est un choc thermique différentiel, une forme de noyade provoquée par une immersion brutale dans l'eau froide. L'hydrocution est plus fréquente l'été, lorsque le mercure est élevé et que les températures sont très chaudes, c'est-à-dire entre midi et 16h environ. Il s'agit d'une sorte de malaise qui entraîne un arrêt cardiocirculatoire au contact de l'eau, cela est dû à une différence de température trop élevée entre votre corps et l'eau. 

Comme l'explique le Dr Charlotte, en vacances en plein soleil on transpire, on est sur le bord de l'eau et on a qu'une envie : plonger pour se rafraîchir ! Mais imaginons que l'eau de la piscine n'est qu'à 18 degrés et votre corps chauffait sous un soleil de plomb à 35 degrés... Ajoutez à cela le fait que l'eau a une conduction thermique 25 fois plus rapide que celle de l'air donc vous vous refroidissez 25 fois plus vite en y plongeant ! Résultat : ce plongeon/cette baignade entraîne une vasoconstriction rapide ; les vaisseaux se resserrent et le sang n'a plus beaucoup de place pour passer, ce qui engendre une diminution rapide de la fréquence cardiaque et certaines personnes font un malaise et coulent littéralement, on appelle ça la noyade par hydrocution. 

La Grande Forme

L'hydrocution

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Comment éviter l'hydrocution en vacances ?

Les personnes âgées de moins de 15 ans et de plus de 40 ans vont avoir ce genre de malaise car elles sont plus fragiles. Même chose pour les personnes qui ont des soucis cardiovasculaires, des antécédents cardiaques ou qui sont soignées pour des problèmes de cœur. À savoir que plus la différence de température est élevée, plus il y a un risque d'hydrocution et plus fort sera le choc thermique. 

Il est recommandé de ne pas se baigner en-dessous de 18 degrés pour les adultes et 20 degrés pour les enfants car la thermorégulation est plus difficile à des températures plus basses.

Éviter l'hydrocution 

  • Allez-y progressivement, mouillez-vous la nuque, les bras, les cuisses avant d'entrer entièrement dans l'eau 
  • Prendre une douche à température moyenne si nécessaire avant de plonger dans la piscine / la mer
  • Ne restez pas trop longtemps au soleil à faire la crêpe si vous avez l'intention de vous baigner
  • Utilisez l'échelle pour descendre petit à petit dans l'eau quand vous êtes à la piscine
  • Évitez l'alcool : cela diminue la capacité de thermorégulation donc on évite de pousser les copains dans la piscineaprès un repas alcoolisé !

La Grande Forme, c’est du lundi au vendredi de 13h à 14h en direct sur VivaCité. Vous avez manqué l'émission ? Nous vous invitons à la revoir sur Auvio.

Loading...

Articles recommandés pour vous