L'huile de palme: risquée à forte dose pour la santé

21 sept. 2010 à 15:59Temps de lecture1 min
Par Belga/RTBF

"On a tendance à diaboliser les corps gras, c'est une erreur importante, le risque sanitaire commence quand il y a excès de consommation", note le Pr Irène Margaritis, chef de l'unité nutrition de l'Anses (Agence sanitaire de l'alimentation et du travail).

Les différents types d'acides gras existants sont les acides gras insaturés et les acides gras saturés. Ces derniers se retrouvent dans les produits d'origine animale et dans les huiles de coco ou de palme.

Consommer trop d'acides gras saturés favorise le dépôt de plaques de graisse sur les artères appelées athéromes, un des facteurs de risques de maladies cardio-vasculaires.

"L'huile de palme en soi ne pose pas de problème", dit le Pr Margaritis, mais en multipliant son usage dans les produits industrialisés, on a multiplié les vecteurs et la quantité absorbée, d'où le risque d'excès.

En outre, consommer trop d'huile de palme, et donc trop d'acides gras d'un certain type, laisse peu de marge pour consommer d'autres acides gras essentiels tels que les oméga 3 et les oméga 6.

Outre les problèmes pour la santé, la culture intensive des palmiers à huile nuit à l'environnement en contribuant à la destruction des forêts tropicales, hâvres de familles animales comme celle de l'orang-outang.

La Malaisie et l'Indonésie sont les premiers producteurs mondiaux d'huile de palme.


Belga

Sur le même sujet

Les grands singes menacés par la culture de l'huile de palme

Monde

La consommation d'aliments à l'huile de palme doit être limitée

Articles recommandés pour vous