Monde

L'Euro 2012, c'est parti: la Pologne a fait un lifting complet

A la frontière entre l'Ukraine et la Pologne

© YURIY DYACHYSHYN (AFP)

08 juin 2012 à 05:23Temps de lecture1 min
Par Mireille Smekens

La Pologne ouvrira le tournoi contre la Grèce dès 18 heures à Varsovie. En soirée, l'autre match du groupe A opposera la Russie à la République Tchèque.

Co-organisatrice de cet événement, la Pologne a vu ses investissements boostés par la tenue de cette compétition sportive. Des chantiers importants, jusque-là retardés et ballotés de gouvernement en gouvernement, ont été relancés avec l'aide des Fonds structurels de l'Union européenne. L'organisation de cet événement a réellement accéléré le développement économique du seul pays en Europe à ne pas avoir subi de récession.

La valse des chiffres en donneraient presque le tournis: la Pologne s'est littéralement transformée pour la coupe d'Euro 2012. Les routes, les gares, les aéroports, les transports en commun, les stades et les complexes sportifs mais aussi les hôtels et la restauration, avec le lancement de l'Euro de football, c'est une nouvelle Pologne que les habitants découvrent.

Les autorités ont vu les choses en grand: 400 projets d'investissement sont liés à l'Euro, pour un total de 23 milliards, financés à 90 % par des Fonds publics et européens. Et malgré ce que l'on pourrait penser, tout cet argent ne va pas directement dans les caisses du football. Seulement 4% des sommes investies auraient bénéficié à la construction des quatre stades du pays.

Le reste? Plus de 85% des investissements sont allés à la modernisation des transports essentiellement: 1000 km d'autoroutes, 2000 km de voies express, plus de 600 km de voies ferrées, des infrastructures qui, une fois les supporters partis, profiteront aux Polonais dans leur quotidien. Avec quelques ratés néanmoins, comme l'autoroute A2 qui n'est toujours pas terminée. Il faudra encore attendre pour relier Varsovie à Berlin.

Mais en organisant la première compétition d'ampleur mondiale derrière l'ancien Rideau de fer, la Fédération européenne de football espère enfin sortir la Pologne des vieux clichés, plus de 20 ans après la chute du régime communiste. Et la Pologne compte bien en profiter au maximum …

Virginie Wojtkowski

L'invité pour Euro 2012 / en plateau Benjamin Deceuninck

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Le business autour de l'Euro 2012

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Début de l'Euro 2012 en Pologne et Ukraine

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Michel Platini lance l'idée d'un Euro de football dans 12 ou 13 villes

Monde

Euro 2012: les joueurs des Pays-Bas dénoncent des "cris de singe"

Monde

Articles recommandés pour vous