RTBFPasser au contenu

Littérature

L'Etranger d'Albert CAMUS

L'Etranger - Couverture
19 août 2013 à 06:421 min
Par Denis MARC

"Aujourd'hui, maman est morte… ou peut-être hier, je ne sais pas."  Ainsi commence ce récit qui met en scène Meursault, un employé administratif d'une société d'import-export à Alger.

Il y a peu de choses qui titillent l'intérêt de Meursault, si ce n'est la chaleur de l'Algérie toujours colonisée par la France.  Pour le reste tout lui est égal, que ce soit une possible promotion à Paris ou Marie, sa maîtresse rencontrée le soir de l'enterrement de sa mère.  C'est cette apparente indifférence et son refus des normes sociales qui feront son malheur. Amené à côtoyer son voisin de palier, amant brutal et souteneur à la petite semaine, il en viendra par hasard à tuer un Arabe lors d'une sortie à la plage.  Dès lors sa vie bascule et la deuxième partie de l'histoire s'axera sur son procès à l'issue fatale.

 

Adapter une œuvre aussi connue que L'Etranger de Camus est toujours difficile :  mettre un visage sur un nom peut déstabiliser le lecteur qui s'est fait sa propre image du personnage; par ailleurs, il faut condenser le récit au risque de trop couper dans la trame du roman.  FERRANDEZ s'en sort avec les honneurs, il faut dire que ce n'est pas sa première adaptation d'un roman (On lui doit déjà L'Outremangeur avec BENAQUISTA).  Son Meursault est encore jeune, la trentaine, et sue l'ennui; jusqu'au bout, il semble étranger à ce qui l'entoure.  Le dessinateur allège certaines planches par l'usage d'aquarelles qui traduisent bien l'ambiance et la chaleur écrasante de l'Algérie française.

 

On parle beaucoup de CAMUS en ce moment : centenaire de sa naissance oblige.  Le philosophe, qui entame avec ce roman ce qu'il a appelé la Tétralogie de l'absurde, résumait lui-même son roman par les mots: "Dans notre société tout homme qui ne pleure pas à l’enterrement de sa mère risque d’être condamné à mort."

 

En bref : une excellente façon de réaborder l'œuvre de Camus que vous ayez zappé sa lecture en secondaire ou non

 

L'Etranger par FERRANDEZ et CAMUS chez GALLIMARD collection Fétiche.

 

Denis MARC

Articles recommandés pour vous