RTBFPasser au contenu
Rechercher

Belgique

L'électricité un moment gratuite en Belgique dimanche en raison des rafales de vent

07 févr. 2022 à 10:16Temps de lecture1 min
Par Belga

En raison de la tempête et des fortes rafales de vent qui l'ont accompagnée, l'électricité n'a, par moments, rien coûté en Belgique ce dimanche. Au total, le prix sur le marché à court terme a été négatif pendant neuf heures dans la nuit de samedi à dimanche et tôt dimanche matin, atteignant même, à un moment donné, -30 euros par mégawattheure.

C'est la combinaison d'une offre élevée, les éoliennes sur terre et en mer tournant à plein régime, et d'une demande faible pendant ces heures de la nuit qui a poussé le prix en dessous de zéro.

Le prix de l'électricité sur le marché de gros est de plus en plus souvent négatif, généralement lorsqu'une énorme quantité d'énergie est produite et ne peut être arrêtée, par exemple en cas de fort vent ou de soleil. À cela s'ajoute en outre la disponibilité de nombreuses centrales nucléaires en Belgique.

C'est cependant un phénomène temporaire. Ces derniers mois, le prix de l'électricité a atteint des sommets sans précédent en raison de la hausse des prix du gaz naturel et des émissions de CO2, conjuguée à une reprise de la demande après la crise du coronavirus et à une offre restreinte. Le prix de la livraison d'électricité a d'ailleurs de nouveau augmenté lundi pour atteindre une moyenne de 188 euros par mégawattheure.

En Allemagne aussi, le prix de l'électricité a fortement baissé en raison de la force du vent durant le week-end. Là-bas, il a cependant toujours fallu payer l'électricité. Le prix minimum a atteint 0,12 euros par mégawattheure tôt dimanche matin.

La semaine dernière, la tempête Corrie avait également eu une forte influence sur la production d'énergie éolienne, qui avait alors déjà considérablement augmenté en raison du vent fort.

Sur le même sujet:

Sur le même sujet

En Wallonie, les coupures électriques seront liées à l'intervention d'un juge de paix

Regions

Le Premier ministre "clarifie" les choses : la baisse de TVA sur l’électricité, c’est bien pour mars, mais vous ne la verrez pas sur la facture avant avril

Politique

Articles recommandés pour vous