RTBFPasser au contenu

L'Ecolo Bénédicte Heindrichs démissionne du conseil communal de Liège

Avant qu'elle ne quitte en pleurs la séance du conseil communal, Bénédicte Heindrichs a été largement saluée par les autres groupes.
30 oct. 2017 à 22:241 min
Par RTBF avec Agences

Après avoir démissionné du Conseil d'Administration et du bureau exécutif de la Cile (Compagnie intercommunale liégeoise des eaux) à la suite des révélations sur une somme forfaitaire de plus de 20 000 euros perçue pour un faible taux de présence aux réunions en 2016, la cheffe de groupe Ecolo Bénédicte Heindrichs a démissionné lundi soir de son mandat de conseillère communale à Liège.

L'intéressée a attendu la fin des débats sur l'enseignement, matière qu'elle affectionne particulièrement, pour procéder à une déclaration. Très émue, la cheffe de groupe Ecolo a souligné qu'elle s'attendait à un retour de boomerang vers Ecolo vu la position que le parti a adoptée dans les débats qui animent la vie politique liégeoise depuis l'éclatement du scandale Publifin. Elle a estimé avoir assumé son mandat à la Cile avec des taux de présence "parfaitement satisfaisants", tout en admettant avoir connu certaines difficultés en 2016 pour faire face à ses activités politiques et son emploi.

Un défaut de vigilance de quelques mois qui a permis de me tendre ce piège

"J'en ai pris conscience et j'ai pris des mesures. Cela s'est vu au niveau des taux de présence en 2017 mais cela n'a bien sûr pas été répercuté dans la presse. Il y a énormément de réunions, de conseils d'administration mais nous ne sommes que six chez Ecolo. Les heures de travail prestées sont considérables aussi, ce que je me reproche, est un défaut de vigilance de quelques mois, pas plus de trois mois, qui a permis de me tendre ce piège", a déclaré Bénédicte Heindrichs, ajoutant qu'elle allait dès lors se recentrer sur sa famille et son poste à la direction de l'Institut scientifique de service public.

Avant qu'elle ne quitte en pleurs la séance du conseil communal, Bénédicte Heindrichs a été largement saluée par les autres groupes. Tous ont ainsi mis en avant ses qualités humaines, son honnêteté et le sérieux de son travail en tant que cheffe de groupe.

Il y a quelques jours, Bénédicte Heindrichs a été épinglée dans Sudpresse, qui affirmait qu'elle avait perçu une somme forfaitaire d'un peu plus de 23.500 euros pour n'avoir participé qu'à 7 des 19 réunions du bureau exécutif de la Cile.