Regions Liège

L'école communale de Baelen désignée comme la plus propre de Wallonie

Les enfants se sont beaucoup impliqués dans la propreté de leur école.

© RTBF

09 nov. 2017 à 15:07 - mise à jour 09 nov. 2017 à 15:07Temps de lecture2 min
Par Olivier Thunus

L’école communale de Baelen, près d’Eupen, est la plus propre de Wallonie. Elle vient de recevoir ce titre au terme d’un concours organisé par Goodplanet Belgium et auquel une vingtaine d’écoles ont participé. Pour l’emporter, les élèves n’ont pas ménagés leurs efforts.

"On ramasse les crasses puis on va les mettre dans les bonnes poubelles. On fait ça en tournante, par classe". Léa est une des élèves de l'école communale de Baelen qui veille à la propreté de l'établissement. Et si l'école a reçu ce prix, ce n'est pas sans raison. Les efforts ont été nombreux, explique la directrice Dominique Beaufort : " Nous avons établi un coin déchets avec quatre poubelles différentes pour trier les déchets. Les enfants ont aussi reçu des informations sur le tri des déchets et sur leur recyclage. Ils veillent aussi à la propreté à tour de rôle ".

Parmi les actions concrètes, une a été baptisée "les chevaliers de la propreté". Mélina en fait partie : "Les chevaliers de la propreté, ce sont des enfants qui viennent et qui ramassent les crasses jetées à terre. Maintenant, il n’y en a plus beaucoup mais avant il y en avait plein".

Mobilisation générale

C'est l'implication d'un grand nombre de personnes qui a fait la différence : "Ce qu’on a trouvé chouette, c’est qu’ils ont touché un peu à tous les aspects qui engendrent la propreté, c’est-à-dire qu’ils sont passés par la prévention en utilisant des gourdes pour éviter dès le départ certains déchets. Certaines classes ont organisé des collations sans déchets. Ils ont installé des nouvelles poubelles de tri dans la cour et dans les classes. Et puis il y avait aussi l’implication de toute l’équipe éducative. Même les parents ont participé. Et donc le fait que tout le monde se soit impliqué à ce point-là a vraiment fait la différence dans le choix final", précise Mélanie Dussart, coordinatrice du concours.

Les autres enfants ont eux aussi bien compris l'importance d'un environnement propre : "Je trouve que c’est très bien pour qu’il n’y ait plus la pollution", explique une élève. Pour une autre : "C’est parfois désagréable de ramasser les déchets parce que normalement, chacun devrait ramasser ses propres crasses et les jeter dans la poubelle, pas par terre".

Des efforts appelés à se prolonger dans l’école, parfois pour des raisons très terre à terre, comme l'explique Clara : "Ce serait bien que ça se prolonge, pour ne plus polluer, et puis comme ça, s’il y avait un autre concours, on pourrait le gagner encore".

Articles recommandés pour vous