RTBFPasser au contenu
Rechercher

L'Australie rouvre ses frontières, fermées depuis près de 600 jours

01 nov. 2021 à 07:35Temps de lecture1 min
Par AFP

L'Australie a rouvert ses frontières lundi, près de 600 jours après leur fermeture, un événement qui a donné lieu à d'émouvantes scènes de retrouvailles à l'aéroport de Sydney.

Le 20 mars 2020, l'immense-île continent a instauré l'une des fermetures des frontières les plus strictes au monde afin de se protéger de la pandémie de Covid-19.

Des dizaines de milliers d'Australiens vivant à l'étranger n'ont pas pu rentrer dans leur pays natal durant 19 mois. Les vols étaient rares et les ressortissants autorisés à rentrer devaient effectuer une coûteuse quarantaine de 14 jours à l'hôtel.

Les deux plus grandes villes du pays, Sydney et Melbourne, ont décidé d'abandonner ces mesures et les Australiens entièrement vaccinés peuvent désormais voyager sans quarantaine.

Un million de résidents étrangers bloqués

La compagnie australienne Qantas avait cloué au sol une grande partie de sa flotte et son PDG Alan Joyce s'est réjouit de cette reprise des vols internationaux qui "a mis longtemps à arriver".

"C'est merveilleux de voir que les Australiens peuvent retrouver leurs proches après une si longue période de séparation", a-t-il déclaré.

"C'est un grand jour pour l'Australie", a déclaré le Premier ministre Scott Morrison, publiant sur Facebook un message affirmant que le pays était désormais "prêt à décoller!".

Plus d'un million de résidents étrangers demeurent bloqués en Australie, dans l'impossibilité de rentrer voir leurs amis ou leurs familles, les mesures d'assouplissement s'appliquant principalement aux citoyens australiens.

Certains États australiens où le taux de vaccination demeure faible resteront quasi-fermés. Une quarantaine obligatoire de 14 jours demeurera en vigueur.

Extrait du jt de 13H00 du 1/11/2021

Sur le même sujet

Coronavirus en Australie : des milliers d’Australiens manifestent contre la vaccination

Coronavirus

L’Australie ne prévoit pas de mettre ses citoyens non-vaccinés contre le Covid-19 dans des "camps de quarantaine"

Articles recommandés pour vous