Monde

L'assaillant présumé de Salman Rushdie plaide non coupable

Le romancier et essayiste britannique Salman Rushdie lors d'une séance photo à Paris. Salman Rushdie, qui a passé des années à se cacher après qu'une fatwa iranienne a ordonné son assassinat, était sous ventilateur et pourrait perdre un œil suite à une at

© Tous droits réservés

14 août 2022 à 05:18 - mise à jour 14 août 2022 à 05:21Temps de lecture1 min
Par Belga

L'homme soupçonné d'avoir attaqué l'écrivain Salman Rushdie été présenté samedi soir à un juge de l'État de New York devant lequel il a plaidé "non coupable" de "tentative de meurtre", selon son avocat Nathaniel Baron, cité samedi par la chaîne de télévision américaine CNN.

Salman Rushdie a été poignardé une dizaine de fois vendredi par un homme alors qu'il s'apprêtait à donner une conférence dans un amphithéâtre de Chautauqua, dans le nord-ouest de l'État de New York. 

Le suspect de 24 ans, Hadi Matar, a été immédiatement arrêté et placé en détention. Lors d'une audience de procédure au tribunal, le jeune Américain d'origine libanaise, poursuivi pour "tentative de meurtre et agression", a comparu en tenue rayée noire et blanche de détenu, menotté et masqué. Il n'a pas dit un mot, d'après le New York Times et des photos de la presse locale.

Les procureurs ont estimé que l'attaque de vendredi était préméditée. À 75 ans, Salman Rushdie a été poignardé au moins à dix reprises au cou et à l'abdomen. Le suspect, qui vit dans le New Jersey, a plaidé "non coupable" par la voix de son avocat et comparaîtra une nouvelle fois le 19 août.

Loading...

"Salman va probablement perdre un œil"

Salman Rushdie avait embrasé une partie du monde musulman avec la publication en septembre 1988 des "Versets sataniques", conduisant le fondateur de la République islamique, l'ayatollah Rouhollah Khomeiny à émettre en 1989 une "fatwa" demandant son assassinat. L'écrivain a été transféré dans un hôpital de l'État de Pennsylvanie et avait dû être placé sous respirateur. Il pourrait perdre un œil, selon son agent Andrew Wylie. "Salman va probablement perdre un œil, les nerfs de son bras ont été sectionnés et il a été poignardé au niveau du foie", a-t-il déclaré au New York Times. Il a par la suite ajouté que son client avait prononcé quelques mots samedi soir et qu'il n'était désormais plus sous assistance respiratoire.

Sur le même sujet :

Sur le même sujet

Le suspect de l'attaque contre Salman Rushdie plaide à nouveau non coupable

Justice

Le suspect de l'attaque sur Salman Rushdie "surpris" que l'auteur ait survécu

Monde

Articles recommandés pour vous