RTBFPasser au contenu
Rechercher

L'Argentine ne fait qu'une petite bouchée de l'Italie et remporte une Finalissima à sens unique

L'Argentine ne fait qu'une petite bouchée de l'Italie et remporte la Finalissima
01 juin 2022 à 21:06Temps de lecture1 min
Par Antoine Hick

Alors que tous les regards sont rivés sur Roland-Garros, une "nouvelle" compétition de football avait lieu ce mercredi soir, la Finalissima. Enfin, nouvelle, pas tout à fait puisqu'il s'agissait de la 3e édition, mais la 1e depuis 1993. 

Opposant le récent champion d'Europe, l'Italie, au dernier vainqueur de la Copa America, l'Argentine, la compétition a accouché d'une...souris pour son grand come-back. La faute à une Albiceleste bien trop forte qui n'a laissé aucune chance à une Squadra Azzurra franchement méconnaissable (0-3).

Mis sur du velours par Leo Messi, Lautaro Martinez s'est chargé de décapsuler le match juste avant la demi-heure, mettant l'Argentine aux commandes d'une rencontre qu'elle n'avait visiblement pas l'intention de lâcher. Buteur, l'Interiste s'est ensuite transformé en passeur pour lancer Angel Di Maria, auteur de la seconde banderille dans les arrêts de jeu de la 1e mi-temps.

Monté en fin de match, Paulo Dybala s'est lui chargé d'asséner le dernier coup de boutoir à des Italiens bien incapables de se révolter. Le score aurait d'ailleurs pu être encore un petit peu plus lourd sans un grand Gianluigi Donarrumma. 

Notons au passage que l'inusable Giorgio Chiellini disputait ses toutes dernières minutes avec l'équipe nationale italienne. Après une mi-temps placée sous le signe d'adieux (loupés), il a finalement cédé sa place.

 

Articles recommandés pour vous