Regions

L’APA, une allocation pour personnes âgées trop méconnue

Illustration

© © rtbf.be

06 déc. 2021 à 10:56 - mise à jour 06 déc. 2021 à 11:03Temps de lecture1 min
Par Philippe Carlot avec Augustin Guissard

Nombre de Bruxellois connaissent la GRAPA, la garantie de revenus aux personnes âgées. Mais peu d’entre eux connaissent l’APA, l’allocation pour l’aide aux personnes âgées.

Elle concerne des milliers de Bruxellois de plus de 65 ans mais demeure très peu connue.

Depuis le 1er janvier de cette année, c’est la Région bruxelloise qui est compétente pour l’octroi de l’APA (elle existe également en Wallonie). Attention, toutefois, cela ne concerne qu’une catégorie particulière de seniors.

"Ce sont des allocations qui sont destinées aux gens de plus de 65 ans et qui ont des faibles revenus ainsi qu’une perte d’autonomie (difficultés à se déplacer, à s’habiller, à manger…). Ils peuvent introduire une demande auprès d’Iriscare et en fonction de l’état de leur famille et de l’état de leur perte d’autonomie, on va leur attribuer entre 90 et 600 euros par mois", indique Sven Heyndrickx, porte-parole de l’administration Iriscare.

L’APA est sans doute mal connue de ses bénéficiaires potentiels. Il faut en faire la demande et passer une visite médicale pour fixer le pourcentage de perte d’autonomie. Depuis janvier de cette année, Iriscare a ouvert 7200 dossiers.

"On travaille avec les CPAS et les maisons de repos bruxelloises pour promouvoir les introductions de demandes auprès d’Iriscare" poursuit Sven Heyndrickx.

La fracture numérique complique sans doute aussi l’accès à l’APA, les guichets d’Iriscare ayant fermé pour cause de pandémie. Le budget consacré à l’APA en 2021 est de l’ordre de 21 millions d’euros.

Articles recommandés pour vous