RTBFPasser au contenu

Societe

L'Allemagne n'a pas encore contacté la Belgique à propos de ses centrales nucléaires

L'Allemagne n'a pas encore contacté la Belgique à propos de ses centrales nucléaires
29 déc. 2015 à 12:351 min
Par RTBF avec Belga

L'Allemagne n'a pas encore pris contact officiellement avec la Belgique pour parler de la sécurité des centrales nucléaires. Le ministre de l'Environnement du Land de Rhénanie-du-Nord-Westphalie, Johannes Remmel, réclame à nouveau mardi, dans Die Welt, la fermeture des centrales nucléaires belges.

Le Land avait déjà émis de fortes critiques sur la reprise de Tihange 2, un des réacteurs où avaient été détectées des microfissures. "Le gouvernement belge joue à la roulette russe, Tihange est un réacteur en ruine", avait réagi Johannes Remmel (Grüne) à l'époque.

La Rhénanie-du-Nord-Westphalie réagit désormais au redémarrage de Doel 2 et 3. "C'est quand même particulièrement bizarre que l'organe belge pour le contrôle nucléaire n'ait toujours pas décidé, malgré tous les incidents et les redémarrages et arrêts, de fermer les centrales", s'étonne-t-il dans Die Welt. Selon Johannes Remmel, les responsables belges préfèrent le gain rapide à la prudence, ce qui met en danger non seulement la population belge, mais également les populations néerlandaise et allemande.

Les ministres de l'Energie Marie Christine Marghem et de l'Intérieur Jan Jambon, qui exerce la tutelle sur l'Agence fédérale pour le contrôle nucléaire (AFCN), n'ont pas encore reçu de demande officielle de la part de la Rhénanie-du-Nord-Westphalie.

Articles recommandés pour vous