Santé physique

L'âge impacte plus notre santé que la génétique

© Halfpoint Images

12 oct. 2022 à 08:30Temps de lecture1 min
Par RTBF avec AFP

Passé cinquante ans, l'âge et l'environnement jouent un rôle plus important que la génétique dans le développement de maladies comme le cancer, le diabète, les maladies cardiaques ou Alzheimer, selon une étude américaine.

Le vieillissement principal facteur de risque des maladies

Non, la génétique n’est pas le facteur qui détermine le plus notre état de santé en vieillissant. C'est du moins ce qu'avance une étude américaine publiée par Nature Communications.

"L'âge est le principal facteur de risque de nombreuses maladies humaines courantes", expliquent en préambule les auteurs de cette recherche menée à l'université de Berkeley en Californie. "A mesure que les individus vieillissent, de nombreux processus biologiques se détériorent, entraînant une altération des fonctions et des maladies", continuent les chercheurs. 

Ces derniers ont mesuré l'impact de la génétique et du vieillissement sur 27 tissus humains différents prélevés sur environ 1.000 participants. Les résultats de cet examen ont montré que la génétique compte moins à mesure que l'on prenait de l'âge. L'impact du vieillissement sur les personnes de plus de cinquante ans variait même vingt fois plus que la génétique.

Et l'environnement ?

L'étude indique également indirectement le rôle de l'environnement sur le vieillissement. Nos modes de vie (la qualité de l'air, le régime alimentaire, l'activité sportive...) représenteraient jusqu'à un tiers des changements d'expression génétique avec l'âge.

"Presque toutes les maladies humaines courantes sont des maladies du vieillissement : Alzheimer, cancers, maladies cardiaques, diabète. Toutes ces maladies augmentent leur prévalence avec l'âge", explique Peter Sudmant, professeur adjoint de biologie intégrative à l'université de Berkeley et auteur principal de l'étude.

"Ce que notre étude montre, c'est qu’à mesure que vous vieillissez, les gènes ont en quelque sorte moins d'importance pour l'expression génétique. Et donc, peut-être, nous devons être attentifs à cela lorsque nous essayons d'identifier les causes de ces maladies du vieillissement", conclut-il.

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous