RTBFPasser au contenu

Exposition - Musées

L'AfricaMuseum présentera une exposition sur les "zoos humains" à partir du 9 novembre

L’origine de l’AfricaMuseum remonte à l’exposition universelle de Bruxelles de 1897. Pour cette exposition, 267 Congolais sont emmenés de force en Belgique pour être exhibés au public, tels des animaux dans un zoo. Sept d’entre eux y laissent leur vie. Lo

Le musée royal de l'Afrique centrale (AfricaMuseum) a annoncé jeudi la tenue de l'exposition temporaire "Zoo humain. Au temps des exhibitions coloniales" du 9 novembre 2021 au 6 mars 2022. À travers images et documents, cette rétrospective historique mettra en lumière l'histoire des personnes exhibées comme des "objets d'exposition vivants".

L'exposition itinérante a été présentée pour la première fois en 2012 à Paris (Musée du Quai Branly). Elle posera ses valises en novembre en Belgique à l'occasion des 125 ans de l'exposition coloniale de 1897, qui s'était tenue à Tervuren. Trois villages avaient alors été reconstruits, et 268 Congolais y avaient été "exposés".

Même si l'exposition mettra l'accent sur les "villages congolais" organisées à Anvers (1885 et 1894) et à Bruxelles (1958), elle compte replacer néanmoins le phénomène des "zoos humains" dans un contexte international, et montrer comment des personnes du monde entier y étaient exposées. Plus d'un milliard et de demi de visiteurs s'étaient déplacés à l'époque pour voir "l'autre", présenté comme "inférieur".

 

Guido Gryseels, directeur de l'AfricaMuseum

l'interview de Pascal Goffaux

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

L'artiste peintre et écrivain Roméo Mivekannin, originaire du Bénin, ainsi que le photographe burundais Teddy Mazina, ont apporté une contribution importante à l'exposition en exprimant, avec leurs œuvres, leur vision personnelle sur ce triste pan de l'histoire coloniale.

En marge de cet événement, une programmation de conférences abordant les sujets de la (dé)colonisation et de l'(anti)racisme, sera proposée par le musée.

"À Liège, l'exposition a reçu beaucoup d'attention", a déclaré le commissaire Pascal Blanchard. "Nous attendons une participation similaire à Tervuren. C'est un thème très actuel, mais les gens n'en savent souvent pas grand-chose. L'intention est de permettre aux gens de s'instruire sur le sujet et de stimuler la conversation sur ce thème."

Loading...

Sur le même sujet

27 oct. 2021 à 13:17
3 min
06 oct. 2021 à 13:37
1 min

Articles recommandés pour vous