RTBFPasser au contenu

Football

Kylian Hazard : "Je ne vois pas Eden aller en Allemagne, il ne va pas lâcher le Real"

Kylian Hazard : "Je ne vois pas Eden aller en Allemagne, il ne va pas lâcher le Real"
15 avr. 2022 à 11:003 min
Par Lancelot Meulewaeter

Kylian Hazard porte cette saison les couleurs du RWDM. Auteur d’un doublé contre Waasland-Beveren, le Brainois retrouve des couleurs après une fin d’histoire en mode mineur au Cercle Bruges. Les Molenbeekois sont désormais en pleine préparation pour le barrage de montée vers la D1A. Ils affronteront Seraing lors d’un match aller-retour (23 avril au RWDM, 30 avril à Seraing). Un match où Kylian Hazard espère marquer les esprits. "Il y a un vrai esprit familial ici au RWDM", dit-il. "Je suis arrivé ici un petit peu en surpoids, je sortais d’une histoire pas évidente avec le Cercle, mais j’ai été accueilli magnifiquement par le président Thierry Dailly. C’est lui qui m’a permis de rejouer." "On a déjà analysé Seraing et on sait que c’est une équipe qui est très costaude offensivement. De notre côté, le coach nous demande d’avoir un bloc solidaire en défense. Offensivement, il me donne des libertés pour terminer mes actions soit sur un tir, soit sur un centre. C’est valorisant pour moi, comme pour tous les joueurs offensifs, de voir qu’on peut avoir cette liberté de provoquer."

Malgré des qualités pures évidentes, Kylian Hazard peine à s’inscrire dans la durée dans un club. Le joueur est assez lucide sur les raisons de ce paradoxe. "La seule chose qui me manque, c’est les statistiques. Quand j’arrive dans un club, on est content de moi au début puis à un moment, les chiffres manquent et on commence à chercher la petite bête. C’est de ma faute, je ne serais pas mis de côté si j’étais décisif. A moi de me rendre indispensable aux yeux du coach."

"J’ai marqué un doublé mais je n’ai pas fait un excellent match"

L’ancien joueur du Cercle n’est pas du genre à être obnubilé par ses statistiques individuelles. Même si elles font désormais partie intégrante du football. "Je préfère faire un beau match, réussir mes passes et mes gestes techniques, que de jouer un match pourri en marquant un but et de rater les autres choses que je tente. Ce week-end, j’ai marqué un doublé mais je ne trouve pas que j’ai fait un excellent match, parce que j’ai raté beaucoup de choses, mais tout le monde m’a dit « tu as marqué deux buts, c’est tout ce qu’on te demandait ». Une caractéristique qu’il semble partager avec son frère aîné. "Eden et moi, on se ressemble un peu, on l’a toujours dit. Ça me fait plaisir d’être comparé à un joueur comme lui, mais la principale différence, c’est que lui, il est capable de tourner le bouton au bon moment."

Un Eden Hazard sur la touche pour le moment, après qu’on lui a enlevé la plaque qui le gênait dans sa cheville. "Je sais qu’en tant que papa et tout ce qu’il y a derrière le foot, je sais qu’il est heureux. Mais je suis un peu triste de ne pas voir ce qu’il peut faire pour l’équipe. Je sais que sur le terrain il sera le meilleur s’il est dans des bonnes dispositions. Je suis triste qu’il ne puisse pas le montrer."

"La rumeur d’un transfert d’Eden à Dortmund ? C’est un peu du rêve, je pense…"

Alors qu’Eden boucle sa troisième saison au Real sans convaincre les observateurs locaux, son frère pense que l’histoire à Madrid n’est pas encore terminée. "Il ne va pas lâcher le Real, tant qu’il n’aura pas prouvé qu’il est le plus fort là-bas. Il a prouvé dans chaque club où il est passé (ndlr : le LOSC et Chelsea), et pour moi, il ne veut pas partir. Je ne pense pas qu’il va partir. Si le président veut qu’il parte, s’il sait qu’il n’a plus aucune chance de jouer, alors je ne pense pas qu’il restera. Mais je peux vous assurer une chose : il mettra tout en œuvre pour prouver qu’il est le meilleur joueur du Real."

Ces derniers jours, une rumeur enverrait Eden à Dortmund, pour y retrouver son frangin Thorgan. "C’est marrant parce qu’en club, on n’a pas encore vraiment eu l’occasion d’évoluer ensemble. Je me suis entraîné avec Eden à Chelsea, Thorgan et Eden se retrouvent en équipe nationale, mais jouer en club ensemble, ça n’est pas encore arrivé. Sincèrement ? Je pense que c’est un peu un rêve cette histoire de Dortmund. Je ne vois pas Eden aller en Allemagne, je ne vois pas Eden courir autant que Thorgan (rires)…"

2-0 : But d'Eden Hazard

Belgique - République tchèque

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

"Ça fait deux ans que sa plaque le gêne"

Eden ronge son frein en revalidation. Il y a quelques semaines, le joueur s’est fait retirer la plaque, initialement placée pour soutenir sa cheville, mais qui a fini par être une source d’angoisse. "Cela fait deux ans qu’il veut retirer la plaque mais l’occasion ne s’est jamais présentée. Est-ce que le fait de la retirer va tout changer ? On le verra dans le futur".

Le futur pour Kylian Hazard c’est cette double confrontation face à Seraing, pour tenter d’emmener un troisième club bruxellois au sein de l’élite.

Sur le même sujet

02 mai 2022 à 15:35
1 min

Articles recommandés pour vous