RTBFPasser au contenu

Musique - Accueil

Kenny Barron, le pianiste à la force tranquille

Kenny Barron
28 oct. 2021 à 14:162 min
Par Arnaud Quittelier - Patrick Bivort

À l’occasion de la sortie de son dernier album "Without Deception", un des plus grands pianistes de jazz, Kenny Barron, était l’invité de l’espace lounge de Classic 21. Kenny Barron fait figure de passeur d’une certaine tradition du piano jazz, dont il incarne la vitalité.

 

Raffiné dans son approche harmonique, puissant dans son attaque, élégant dans ses accompagnements, usant de formules rythmiques originales, il manifeste un style d’une parfaite cohérence aux échappées lyriques sans jamais se défaire de son swing

Il accompagnera Stan Getz Jusqu’à sa mort

Accompagnateur des plus grands noms de la note bleue, de Dizzy Gillespie à Chet Baker en passant par Freddie Hubbard, Ella Fitzgerald et Buddy Rich, Kenny Barron a été nommé neuf fois aux Grammy Awards, et sa collaboration avec Stan Getz dans les années 90 est reconnue comme l’une des contributions musicales les plus importantes du XXe siècle. Il accompagnera d'ailleurs le saxophoniste sur scène jusqu’à la fin de sa vie en 1991. Raffiné dans son approche harmonique, puissant dans son attaque, élégant dans ses accompagnements, usant de formules rythmiques originales, il manifeste un style d’une parfaite cohérence aux échappées lyriques sans jamais se défaire de son swing.

 

Stan Getz, Kenny Barron (Live 1990)

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Le retour du duo Kenny Barron, Dave Holland

Originaire de Philadelphie, Kenny Barron mène depuis plus de quarante ans une impressionnante carrière internationale sous son propre nom. À 78 ans, ce grand maître de la composition n’en finit pas de fasciner par l’élégance de son style et la puissance de son jeu, émaillé de couleurs brésiliennes et afro antillaises. Son nouvel album, "Without Deception", offre une musique lumineuse, sans effets ostentatoires, où l’art de la nuance est porté à son paroxysme. La relation longue et solide qui lie le pianiste au bassiste Dave Holland se ressent d’ailleurs tout au long de cet album. Tout comme leur précédente collaboration, "The Art of Conversation" en 2014, la musique qu’ils créent est souvent calme et discrète. Mais cela ne fait qu’attirer l’auditeur de plus près, dans l’immensité du vocabulaire mélodique de Barron et la poussée que Holland exerce doucement derrière lui, avant que le bassiste ne s’avance pour prendre l’un des nombreux solos bien placés. Avec une telle alchimie musicale, tout élément supplémentaire pourrait sembler inutile. Pourtant, le batteur Johnathan Blake s’intègre parfaitement à la magie créée par le pianiste et le contrebassiste.

Kenny Barron était l’invité de Patrick Bivort dans son émission "Classic 21 Lounge" sur Classic 21.

 

Interview de Kenny Barron dans l'émission "Classic 21 Lounge" sur Classic 21

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Kenny Barron & Dave Holland - Billie's Bounce (2012)

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Écoutez la radio Musiq3 Jazz

Ecoutez Musiq3 Jazz

Sur le même sujet

22 nov. 2021 à 17:04
1 min

Articles recommandés pour vous