RTBFPasser au contenu

Kazakhgate: voici le rapport concernant la demande de naturalisation de Patokh Chodiev

Kazakhgate: voici le rapport concernant la demande de naturalisation de Patokh Chodiev
01 févr. 2017 à 13:59 - mise à jour 01 févr. 2017 à 13:592 min
Par RTBF

Ce mercredi, les députés de la commission Kazakhgate auditionnent un ancien agent de quartier de la police de Waterloo. Il s'agit d'y voir plus clair dans la naturalisation de Patokh Chodiev. L'ex-agent affirme qu'il écrit un rapport négatif sur cette naturalisation, un rapport qui aurait été ignoré par sa hiérarchie. Nous nous sommes procurés ce rapport.

Que s'est il passé à la police Waterloo en 1996 lors de la demande de naturalisation de Patokh Chodiev? Officiellement, après enquête, la police a remis un rapport favorable à cette naturalisation, rapport signé par le commissaire adjoint. Mais aujourd'hui, un autre son de cloche se fait entendre. L'agent de quartier qui s'est rendu chez Patokh Chodiev à l'époque affirme qu'il aurait rendu un rapport négatif sur Patokh Chodiev.

Des liens supposés avec le milieu Russe

En fait, un rapport signé par un brigadier circulait déjà, apparu plusieurs années après la demande de naturalisation sans que l'on sache s'il s'agissait d'un vrai document. "Etant donné les renseignements émanant de la Sûreté de l’Etat concernant les liens supposés de l’intéressé avec le milieu Russe […], nous demandons de retarder son dossier de naturalisation afin d’effectuer des recherches plus approfondies" détaille le document. Aujourd'hui le brigadier confirme ces propos et précise avoir remis le rapport à ses supérieurs, et notamment au commissaire Michel Vandewalle.

Le brigadier confirme ces propos et précise avoir remis le rapport à ses supérieurs, et notamment au commissaire Michel Vandewalle.
Le brigadier confirme ces propos et précise avoir remis le rapport à ses supérieurs, et notamment au commissaire Michel Vandewalle. © Tous droits réservés

Un faux?

Fin janvier, lors de son audition en commission Kazakhgate, le commissaire Vandewalle a pourtant affirmé que ce rapport était un faux. "Je suis très étonné qu'il y ait un agent qui soit déjà au courant en novembre ou décembre 1996, c'est vraiment étonnant, a-t-il affirmé en commission. De plus, il n'est pas d'usage de faire un rapport à son chef de corps pour dire que l'intéressé est connu par la Sûreté de l'Etat". Nous avons contacté le commissaire, il maintient cette déclaration.

Le seul document authentique serait, selon le commissaire, un papier rédigé par son adjoint Fernand Fagot et qui est positif au sujet de Chodiev.

Alors qui dit vrai? La police a-t-elle ignoré un avis négatif? Y a-t-il eu des pressions du bourgmestre de l'époque Serge Kubla? Les question sont nombreuses, d'autant que d'après Le Soir, Patokh Chodiev serait devenu peu après sa naturalisation indicateur de la Sûreté de l'état.

Articles recommandés pour vous