RTBFPasser au contenu
Rechercher

Exposition - Accueil

Kasper Bosmans au WIELS

Les œuvres de 'Kasper Bosmans mélangent signes, légendes, traditions pour une lecture plurielle et ludique   Husbandry', WIELS, Brussels, 2022

Dans cette époque de plus en plus polarisée, le limbourgeois – et cela a son importance- Kasper Bosmans joue les trouble-fête en multipliant les significations et les interprétations possibles ses œuvres. Husbandry –terme désignant l'élevage, l'agriculture et la bonne gestion du ménage – est une exposition ludique dans laquelle les réflexions de Karel Bosmans sur l’état du monde se révèlent aussi par l’humour.

Kasper Bosmans, Boy Butter, 2021 vue de l'installation au Museum de Pont, Tilburg
Kasper Bosmans, Boy Butter, 2021 vue de l'installation au Museum de Pont, Tilburg © Gunnar Meier
Kasper Bosmans, Boy Butter, 2021
Kasper Bosmans, Boy Butter, 2021 © Gunnar Meier

L’installation Boy Butter est emblématique de la pratique de l’artiste originaire de Lommel, petite ville du Limburg à 6km de la frontière hollandaise. Il s’agit de moulages en bronze de paquets de beurre, enveloppés dans une étoffe tissée à la main, évoquant les ballots de beurre qui étaient attachés au corps et portés sous les vêtements.

L’œuvre fait référence au trafic de beurre entre la Belgique et les Pays-Bas - où il était meilleur marché - qui a existé jusqu’aux années 70. Cette contrebande se pratiquait en famille. Le côté sériel de l’installation est un clin d’œil au courant du minimalisme américain, " cette pratique connue pour ses figures mâles dominantes et sa misogynie " explique l'artiste dans le magazine Bruzz.

Le titre Butter Boy renvoie aussi au lubrifiant utilisé dans les rapports sexuels entre hommes. L’homosexualité étant elle aussi -comme le trafic de beurre- considérée comme un délit. Aujourd’hui encore dans plusieurs dizaines de pays. Des références à la culture queer traversent toute l’exposition comme un fil rose qui s'entrelace dans les barrières de Legend: American Picket Fence and the Pink Thread qui sert d'affiche à l'exposition. 

Kasper Bosmans, Legend: American Picket Fence and the Pink Thread, 2021 (détail)   Courtesy of the artist and Gladstone Gallery.
Kasper Bosmans, Legend: American Picket Fence and the Pink Thread, 2021 (détail) Courtesy of the artist and Gladstone Gallery. © Tous droits réservés
vue du tapis de sable  de Kasper Bosmans pour 'Husbandry', WIELS, Brussels, 2022
vue du tapis de sable de Kasper Bosmans pour 'Husbandry', WIELS, Brussels, 2022 © Hugard & Vanoverschelde

Polysémie du tapis de sable

Karel Bosmans multiplie les angles et les strates de sens et part du particulier vers le global en s’appuyant sur sa propre culture, les traditions locales du Limbourg. Il mélange des références appartenant à différentes époques et cultures et en dégage les similitudes pour en souligner les points communs.

Home is dear, home is best [Logis familial, logis idéal] (2022) est une œuvre réalisée en sable et pigment. Cette pièce fait référence à une pratique très répandue au Limbourg, région au sol sablonneux, qui consiste à créer des motifs décoratifs dans le sable autour des maisons. Un concours de tapis de sable se déroule à Lommel chaque année. L'œuvre, inspirée de la fable Zeus et la tortue attribuée à Ésope dans laquelle la tortue préféra sa propre maison à celle de Zeus et fut condamné à la porter sur son dos. L'œuvre figure une gigantesque toile d’araignée. Dans une approche queer, Bosmans a conçu cette pièce comme le placard d'un monde intra-familial auto-confiné, mais, nous indique-t-on, "qui fait aussi office de vitrine d’exposition : le visiteur est encouragé à entrer au centre de la toile et à observer l’ornementation environnante. Dans un geste d’autodérision, l’artiste se dépeint comme l’araignée queer et le visiteur devient ainsi sa proie."

Kasper Bosmans, Legend: Home is dear, home is best  et  Legend: Husbandry (Jumping Gent) 2022 
 Courtesy of the artist and Gladstone Gallery.
Kasper Bosmans, Legend: Home is dear, home is best et Legend: Husbandry (Jumping Gent) 2022 Courtesy of the artist and Gladstone Gallery. © Tous droits réservés

Chaque œuvre de Husbandry - qui rassemble des peintures murales, des installations, des sculptures et des tableaux - prête à décodage explicité dans le précieux guide du visiteur, avec une multiplicité de techniques et de nouvelles œuvres notamment en bronze, en émail, en verre et en sable qu'il a réalisées avec des artisans spécialisés et le Centre flamand d’art verrier contemporain, le GlazenHuis établi à Lommel.  

 

En pratique : 

Karel Bosmans - Husbandry

25/2 > 30/6

Wiels, 1190 Forest 

Kasper Bosmans
Kasper Bosmans © Luc Daelemans

Sur le même sujet

Inner Travels, Europalia consacre une exposition à Rinus Van de Velde, à Bozar

L'info culturelle

Jouer sur les mots à la Maison des Arts de Schaerbeek

Exposition - Accueil

Articles recommandés pour vous