RTBFPasser au contenu

Exposition - Accueil

Kanal lance une année de réflexion sur l’héritage colonial, entre Kinshasa et Bruxelles

L’exposition "Kinshasa – (N) Tonga, entre futur et poussière" est un projet "polysémique et multidirectionnel" qui impliquera artistes belges et congolais.

Kanal-Centre Pompidou a officiellement lancé ce mardi à Kinshasa son projet artistique "Living Traces", une année de "passerelle" entre les capitales belge et congolaise. Le premier évènement de ce projet "polysémique et multidirectionnel" qui impliquera artistes belges et congolais est une exposition qui a été inaugurée mardi à l’Académie des Beaux-Arts de Kinshasa, mêlant objets issus des réserves muséales, installations, photographies et autres formes d’art visuel.

L’exposition "Kinshasa – (N) Tonga, entre futur et poussière" voyagera dans quelques mois (en septembre prochain) vers Bruxelles, où elle s’installera face à Kanal-Centre Pompidou (en chantier), de l’autre côté du canal.

L’exposition présente "un panel d’artistes très varié", mais dont le travail a pour fil rouge "une réflexion sur la ville elle-même, et la ville de demain", avec comme interrogation centrale "la question identitaire", la manière "dont on se réapproprie" la ville et ses "anciens lieux coloniaux", explique Yves Goldstein, chargé de mission de la Fondation Kanal. L’ouverture de l’exposition s’est faite dans le cadre de la mission économique et politique bruxelloise qui a lieu cette semaine à Kinshasa.

L’artiste Sammy Baloji fait partie de l’exposition et a été impliqué dans sa création, car Kanal a confié le rôle de curateur à la société qu’il a fondée, Twenty Nine Studio, et à Traumnovelle.

D’autres évènements suivront durant l’année, à Bruxelles et à Kinshasa, autour des traces de l’histoire coloniale qui lient les deux pays. "Le point de départ est une réflexion sur les 60 ans de l’indépendance de la République Démocratique du Congo", communique Kanal mardi. Le but est d’explorer "l’héritage colonial et son impact. Qu’est-ce qui demeure vivant, présent aujourd’hui dans les deux pays ?"

Articles recommandés pour vous