RTBFPasser au contenu
Rechercher
Icône représentant un article video.

WRC

Kalle Rovanpera : "Je n'aime pas ce rallye, impossible de jouer avec la voiture comme j’aime le faire"

Kalle Rovanpera : "Je n'aime pas ce rallye, impossible de jouer un peu avec la voiture comme j’aime le faire"

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

02 juin 2022 à 13:01Temps de lecture4 min
Par Maxime Berger avec Olivier Gaspard

Kalle Rovanpera (Toyota) occupe la tête du championnat du monde des rallyes (WRC) au moment d'entamer le Rallye de Sardaigne, cinquième manche de la saison. Le Finlandais, avec 106 points, devance Thierry Neuville (Hyundai, 60) et Takamoto Katsuta (Toyota, 38).

"La Sardaigne, c’est un rallye extrêmement piégeux. Les routes sont techniques, parfois très étroites. On retrouve aussi des pierres cassantes. Est-ce que j’aime ce genre de rallyes ? Non (sourire). Vous ne pouvez jamais vraiment lancer la route, il faut toujours être très prudent. Certains tronçons sont étroits et vous avez des pierres partout. La voiture doit rester sur la trace, impossible de jouer un peu avec la voiture comme j’aime le faire. Ma tactique ce week-end : ne pas faire d’erreurs et ne pas perdre trop de temps. Réaliser un week-end propre finalement et ramener des points. La chaleur sera bien présente, ça s’annonce compliqué pour nous dans les autos, mais aussi pour les gommes. J’espère être prêt physiquement pour le défi", a expliqué Rovanpera à notre micro.

"On souhaite, comme d’habitude, effectuer la meilleure performance. Le week-end sera difficile, le challenge est relevé. Ce n’est pas le rallye où on prend le plus de plaisir. C’est un défi différent, mais je l’apprécie malgré tout. Ce sera très complexe pour les autos. Il faudra trouver le bon mix entre la vitesse et l’efficacité. Au niveau de la chaleur, on ne sait pas trop à quoi s’attendre. Ce sera un problème, mais dans quelle mesure ? Je l’ignore. Ce sera inconfortable, mais je n’ai pas envie de trop spéculer. Les mécaniciens ont essayé de nous aider, il est toutefois impossible de bloquer totalement la chaleur. On verra. La récupération va aussi jouer son rôle", a lui indiqué Elfyn Evans (Toyota), 5e au championnat.

Elfyn Evans : "C’est un défi différent, mais je l’apprécie malgré tout"

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Articles recommandés pour vous