RTBFPasser au contenu
Rechercher

Regions

Jumet : les "quartiers libres" carolos séduisent toujours

De nombreuses activités et jeux pour les enfants

C’est une des leçons tirées par le secteur culturel à Charleroi après la période Covid. Le centre culturel "l’Eden" a décidé de prolonger les actions qu’il avait mises en place pendant le confinement. Il a décidé de continuer à se déplacer et d’aller à la rencontre du public dans les quartiers : "Lors du confinement et la fermeture des salles de spectacle, nous avons lancé l’expérience "Quartiers libres", détaille Fabrice Laurent, le directeur de l’Eden. L’idée, c’était d’investir des quartiers et de proposer des spectacles en extérieur. Mais à la sortie de la pandémie, on a décidé de recommencer tellement l’expérience a plu à tout le monde et particulièrement aux habitants de ces quartiers. Ce sont des publics qui n’ont pas toujours l’habitude, le réflexe, voire les moyens de fréquenter les lieux culturels."

Premier quartier "colonisé" par toutes les animations proposées, le parc Bivort à Jumet. Les 7 hectares du parc ont vécu pendant 4 jours au rythme des jeux en bois, des spectacles en plein air, du cirque, des manèges, etc…

"Ce qui, d’emblée, a fasciné mon fils, sourit ce papa, c’est l’"espace cyclophone". C’est ingénieux, curieux, inhabituel et c’est fascinant. C’est un vrai plaisir d’être ici."

Cette maman est, elle, venue en famille : "Mon frère, mes neveux, ma maman et ma grand-mère sont là. On se balade, on regarde, on participe et pour moi qui travaille dans le quartier, je trouve vraiment super cette initiative qui donne de la vie et des sourires à tout un quartier".

Après le parc Bivort de Jumet, "Quartiers libres" s’installera ensuite du 8 au 11 juillet à la cité Yernaux à Montignies sur Sambre.

Articles recommandés pour vous