RTBFPasser au contenu
Rechercher

Monde Europe

Jubilé d’Elizabeth II : une aubaine pour le tourisme et l’hôtellerie-restauration britanniques

Les grandes célébrations du jubilé de platine d’Elizabeth II auront lieu du 2 au 5 juin et plus de 70 000 événements sont prévus à travers le Royaume-Uni. Les secteurs du tourisme et de l’hôtellerie-restauration britanniques entendent bien se refaire une santé après la pandémie de Covid-19.

Pour le jubilé, le Great Northern Railway Tavern, un pub du nord de Londres, a prévu de la musique live, une offre étendue de bières et bien sûr, une décoration britannique très kitch. Luke Manel, le directeur adjoint en charge des préparatifs, considère que l’événement est parfait pour se remettre des confinements. "On a passé deux ans a beaucoup souffrir, rappelle-t-il. Ce week-end devrait être un grand tournant. J’espère que le nombre de clients doublera : entre 300 à 400 personnes devraient venir le samedi, le jour de notre journée spéciale."

Luke Manel, directeur adjoint du Great Northern Railway Tavern
Luke Manel, directeur adjoint du Great Northern Railway Tavern Chloé Goudenhooft

Pour prolonger le plaisirs des Britanniques, et rentabiliser au maximum l’événement, les heures d'ouverture des licences ont même été prolongées par le gouvernement. "Le coup de pouce aux affaires sera très bienvenu pour les opérateurs confrontés à la flambée des coûts et à la chute de la confiance des consommateurs", a déclaré Kate Nicholls, la PDG de UK Hospitality, l’organisme représentatif du secteur. La British Beer and Pub Association a déclaré, quant à elle, que le long week-end du jour férié se traduira par un supplément de 105 millions de livres pour le secteur, selon ses estimations, avec environ 90 millions de pintes qui devraient être vendues.

Théâtres

Selon une enquête de VisitBritain, l’office du tourisme de la Grande-Bretagne, 5,3 millions de Britanniques ont prévu de rester au Royaume-Uni durant le week-end prolongé du jubilé, ce qui devrait rapporter un coup de pouce estimé à 1,2 milliard de livres à l'économie.

"Les précédents événements royaux ont eu un effet spectaculaire sur l’économie londonienne, ajoute Allen Simpson, directeur général Stratégie & Opérations au sein de London and Partners, la société de promotion de la capitale britannique. En 2011, lors du mariage royal, nous avons vu 600 000 personnes supplémentaires se rendre ici pour le week-end. 40 % de ces personnes venaient de l’étranger et elles ont dépensés bien plus de 100 millions de livres juste sur ce week-end, ce qui inclut 10 millions de livres dans les théâtres de la capitale."

Baisse du PIB

New West End compagnie, un partenariat de 600 commerces du Royaume-Uni et à l’international, prévoit en effet que ce week-end prolongé génère 80 millions de livres dans le West End de Londres, le quartier qui rassemblent les théâtres les plus prestigieux de la ville.

Mais ce qui est vrai pour les secteur de l’hôtellerie-restauration et le tourisme l’est moins pour le reste de l’économie britannique. Les jubilés représentent un frein à causes des jours fériés ajoutés au calendrier. Selon les chiffres d’un rapport parlementaire et de l’ONS, le bureau des statistiques nationales, avant la pandémie de COVID-19, les plus fortes baisses mensuelles du PIB ont eu lieu au cours des mois de jubilés. Les cinquante ans de règne de la reine en 2002 avait entraîné une baisse du PIB de 2,2 % et une chute de la production de 5,4 %. Le Jubilé de diamant en 2012, auquel s’est ajouté le printemps le plus humide jamais enregistré, avait fait chuter le PIB  de 1,5 %.

Sur le même sujet...

30/05/22

Jubilé de la Reine: le Royaume-Uni en pleine effervescence

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Sur le même sujet

Les origines de l’Ordre de la Jarretière

Un jour dans l'histoire

Elizabeth II, reine de la Pop culture

Culture & Musique

Articles recommandés pour vous