RTBFPasser au contenu
Rechercher

Namur matin

Journée mondiale de lutte contre la maltraitance des personnes âgées

La vieillesse, une période de notre vie où l’on peut devenir plus vulnérable et peut-être sujet à la maltraitance.

Ce 15 juin, c’est la journée mondiale de lutte contre la maltraitance des personnes âgées. Cette maltraitance se manifeste sous la forme de négligences volontaires ou même passive.

L’article 378 du Code wallon de l’Action sociale et de la Santé, définit la maltraitance comme étant " tout acte ou omission commis par une personne ou un groupe de personnes qui, au sein d’une relation personnelle ou professionnelle avec un aîné, porte ou pourrait porter atteinte physiquement, moralement ou matériellement à cette personne ".

La maltraitance des aînés est un sujet encore tabou dont on n’ose peu ou pas parler. Elle peut prendre différentes formes :

  • Psychologique : harcèlement, humiliation, infantilisation, insultes, tutoiement imposé..  Ce sont donc toutes les absences de considération et tous les mots qui causent des maux.
  • Financière : catégorie regroupant les abus financiers ainsi que tous les actes empêchant la personne de maîtriser ses ressources (détournement de pension, achat ou vente forcée, héritage anticipé…).
  • Négligences : se caractérisent par tout manque d’aide dans la vie quotidienne compromettant la santé, la sécurité, le bien-être.
  • Civique : catégorie qui inclut toutes les violations des droits élémentaires du citoyen (comme par exemple : non-considération des choix et des souhaits, abus de signature et de procuration, privation de liberté, des papiers d’identité, décision à la place de la personne…).
  • Physique : coup, brûlure, pincement, abus sexuel, soin ou geste brusque, entrave à la liberté de mouvement… Cette catégorie, la plus visible, la plus marquante n’est pas la plus courante.

Ces différentes formes sont rarement présentes de manière isolée. Le plus souvent, on peut les rencontrer associées et en "cascade", les unes venant appuyer les autres. La maltraitance est généralement la conséquence d’un ensemble d’histoires relationnelles complexes, de tensions trop longtemps accumulées, etc. Il est important de ne pas juger les personnes impliquées mais plutôt d’envisager la situation dans sa globalité en partant notamment de ce que la personne âgée concernée ressent, souhaite. Face à ces situations, il est primordial de ne pas rester seul.

Dominique Langhendries est le directeur de Respect Seniors, un service d’accompagnement psychosocial basé à Namur. Pour lui il est possible de prévenir la maltraitance en se préparant à la vieillesse.

Journée mondiale de lutte contre la maltraitance des personnes âgées.

Namur Matin

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Respect Seniors 0800 30 330

http://www.respectseniors.be/contact/

Sachez encore qu’une marche Adeps aura lieu à Bouillon ce dimanche 19 juin dès 8 h. Une marche accessible aux PMR associé à une maison du repos de la région.

© Tous droits réservés

Sur le même sujet

Qu'est-ce que l'acrophobie et comment la traiter ?

La Grande Forme

Articles recommandés pour vous