Journée mondiale de la santé en temps de coronavirus : "L'État social n'est pas le problème mais la solution"

Journée mondiale de la santé en temps de coronavirus: "L'État social n'est pas le problème mais la solution"
07 avr. 2020 à 05:27 - mise à jour 07 avr. 2020 à 05:27Temps de lecture1 min
Par Belga

La crise du coronavirus démontre que "l’État social n’est pas le problème mais la solution pour relever les défis économiques, sociaux, environnementaux liés, en particulier, à la santé", souligne mardi Solidaris à l’occasion de la journée mondiale de la santé. Le système de soins de santé belge est toujours bon, mais pour combien de temps encore, s’interroge la mutualité socialiste.

Politique "désastreuse" en matière de soins de santé

En Belgique, 99% de la population bénéficie d’une assurance maladie obligatoire. Pourtant, les inégalités sociales de santé ne se résorbent pas, notamment en ce qui concerne l’accès aux soins et l’état de santé des Belges qui varient sensiblement en fonction du statut socio-économique, pointe Solidaris. "Cette réalité a été accentuée par la politique désastreuse menée ces dernières années par le gouvernement fédéral en matière de soins de santé", dénonce la mutualité, pour qui le gouvernement Michel a mené "la politique d’austérité la plus dure" dans ce domaine.

Pour Solidaris, l’impact de ces économies "apparaît très clairement" ces dernières semaines et se fait sentir tant sur les patients que sur le personnel. La mutualité avance plusieurs revendications, parmi lesquelles un renforcement de la sécurité sociale avec un financement faisant participer d’autres revenus que ceux du travail ; le remboursement intégral des soins de base ; ou encore le renforcement des politiques de prévention et de promotion de la santé.