Athlétisme

Jonathan Borlée : "La blessure freine mon envie de continuer jusqu'aux Jeux Olympiques de Paris"

Jonathan Borlée aux Jeux Olympiques de Tokyo.
30 juin 2022 à 21:42Temps de lecture1 min
Par Jâd El Nakadi avec Erik Libois

Jonathan Borlée a annoncé la mauvaise nouvelle ce jeudi après-midi. Blessé aux ischio-jambiers (élongation de grade 1), l'athlète belge n'a pas d'autre choix que de faire une croix sur les Championnats du monde d'Eugene.

"Je m'y attendais un peu, même si j'espérais un résultat plus positif... C'est une petite déchirure, je suis obligé de déclarer forfait", a expliqué le Bruxellois au micro de la RTBF, avant de reprendre : "L'objectif est de continuer à travailler en espérant arriver en forme pour l'Euro de Munich (qui aura lieu en août). Mais je vais prendre au jour le jour, essayer de me soigner le mieux possible et on verra où ça me mène. Je ne pense pas encore à Munich. Je pense à me soigner et à m'entraîner normalement le plus vite possible. Et si j'arrive à faire ça, je serai peut-être en forme à Munich. Il ne reste plus beaucoup de temps. L'avantage c'est que ce n'est pas une grosse déchirure donc je vais pouvoir me remettre à courir rapidement à 80%. Mais le tout n'est pas d'être en bonne santé, il faut aussi courir vite".

S'il est forcément déçu, Jonathan Borlée ne compte donc pas mettre un terme à sa saison : "Je n'ai pas eu des mois faciles avec le Covid et les pépins physiques. Mais je ne vais pas abandonner maintenant. Je vais repartir au travail et essayer d'être utile à l'équipe. Je n'ai pas envie de mettre tout le travail accompli jusqu'à présent à la poubelle."

À 34 ans et avec les nombreux pépins physiques qu'il a déjà eus, il serait normal de doucement penser à la fin de sa carrière. "C'est trop tôt pour le dire. La blessure freine mon envie de continuer jusqu'aux Jeux Olympiques de Paris, c'est sûr. Je vais encore me donner quelques semaines de réflexion et voir comment la fin de saison va se passer. Je prendrai ma décision à ce moment-là. Mais les derniers mois n'aident pas à donner envie de continuer", a conclu Jonathan Borlée.

Sur le même sujet

Il y a 30 ans, Bruxelles rêvait d’organiser les Jeux olympiques

Regions

Championnats européens : Jonathan Borlée et Jonathan Sacoor rejoignent les Belgian Tornados à Munich

Athlétisme

Articles recommandés pour vous