Tipik - Pop Culture

Jonah Hill ne fera plus la promotion de ses films pour protéger sa santé mentale

© Tommaso Boddi – Getty Images

Après Selah Sue, Ezra Miller et Tom Holland, c’est Jonah Hill qui s’exprime sur sa santé mentale. C’est à travers une lettre ouverte publiée par Deadline que l’acteur a annoncé que son nouveau documentaire, "Stutz", ne sera pas précédé d’une promotion et qu’il n’en fera d’ailleurs plus jusqu’à nouvel ordre pour se protéger.

Depuis 2017, Jonah Hill voit Phil Stutz, un thérapeute, sous recommandation de son collègue Joaquin Phoenix. L’acteur a décidé de réaliser un documentaire qui porte le nom du professionnel à qui il se confesse. Le film parle de la relation entre Hill et son thérapeute et de la santé mentale de la star.

Dans une lettre ouverte publiée par Deadline, Jonah Hill a exprimé quelles étaient ses intentions en réalisant ce documentaire. Selon The Guardian, nous pouvons lire que le but de film "Stutz" est pour Hill de "proposer une thérapie et donner les outils que j’ai appris en thérapie à un large public pour un usage privé à travers un film divertissant […] Grâce à ce voyage de découverte de soi dans le film, j’ai compris que j’avais passé près de 20 ans à vivre des crises d’angoisse, qui sont exacerbées par les apparitions dans les médias et les événements publics."

L’acteur de "Supergrave" a également annoncé qu’il ne fera plus la promotion de ses prochains films. "Vous ne me verrez pas faire la promotion de ce film, ni de l’un de mes prochains films, pendant que je prends cette mesure importante pour me protéger. Si je me rendais plus malade en allant là-bas et en faisant la promotion, je ne serais pas fidèle à moi-même ou au film."

Bien que Jonah Hill ne raffole pas des déclarations publiques, il espère, à travers sa lettre, sensibiliser son public sur l’anxiété et la santé mentale en général."Je recule généralement devant des lettres ou des déclarations comme celle-ci, mais je comprends que je fais partie des rares privilégiés qui peuvent se permettre de prendre un congé. Je ne perdrai pas mon travail en travaillant sur mon anxiété. Avec cette lettre et avec ‘Stutz’, j’espère faire en sorte que ça paraisse plus normal pour les gens de parler et d’agir sur ce genre de choses. Ainsi, ils peuvent prendre des mesures pour se sentir mieux et pour que les personnes qui les entourent comprennent plus clairement leurs problèmes."

 

Sur le même sujet

Positifs ou négatifs, Jonah Hill explique comment les commentaires le gênent

Tipik - Pop Culture

Santé mentale : la déconstruction d'un tabou

Tipik - Pop Culture

Articles recommandés pour vous