RTBFPasser au contenu

Cyclisme

John Lelangue : "Nous voulons rester une équipe offensive, les points WorldTour suivront naturellement"

John Lelangue : "Nous voulons rester une équipe offensive, les points WorldTour suivront naturellement"
15 janv. 2022 à 14:292 min
Par Belga

Avec 12 victoires au compteur l'an dernier, dont huit en WorldTour, Lotto Soudal est resté sur sa faim à l'issue d'une saison marquée aussi par "la malchance", a rappelé son directeur général, John Lelangue qui aborde un nouvel exercice avec confiance, le dernier de Philippe Gilbert.

"Nous avons connu de belles victoires dans le WorldTour avec Caleb Ewan notamment, mais aussi beaucoup de malchance. Pas seulement avec Ewan, mais avec d'autres gars qui nous ont manqué un long moment suite à des chutes et des blessures", a commenté John Lelangue samedi lors de la présentation de son équipe en stage à Altea en Espagne. "J'espère un peu plus de chance cette année. L'ambiance dans le groupe est bonne, la volonté et la motivation sont bien présentes".

Victor Campenaerts est de retour au bercail dans un noyau de 27 coureurs dont dix-sept Belges. C'est un noyau un peu moins étoffé que la plupart des formations du WorldTour, "mais cela ne devrait pas être un problème, nous n'allons pas mener trois programmes de front tout le temps."

Les licences WorldTour seront renouvelées en fin de saison ce qui oblige les formations à bien figurer dans les classements, meilleurs que cette année. "Je ne suis pas inquiet", a ajouté John Lelangue. "On ne va pas changer notre ADN pour aller chasser des points un peu partout. Nous voulons rester une équipe offensive, pour nous montrer et, sans la malchance, les points suivront naturellement. Je suis convaincu que nous serons encore en WorldTour l'an prochain."

Avec un nouveau partenaire aussi puisque le contrat de Soudal s'achève fin 2022. Là aussi, le directeur de la formation belge ne se fait pas de soucis sur la capacité d'un nouveau sponsor de venir se joindre à Lotto, "un partenaire stable et fiable qui peut attirer d'autres partenaires."

L'objectif de Lotto Soudal, ce sont les victoires dans les classiques et les succès d'étapes dans les grands tours. "Et développer de jeunes talents", insiste encore John Lelangue. "Nous n'allons pas changer cela. Bien sûr, nous aimerions gagner un Monument. mais il faut être réaliste. Ce sera difficile, même si nous avons des possibilités au printemps avec des gars comme Victor Campenaerts, Florian Vermeersch et Brent Van Moer, mais nous n'allons pas leur mettre une pression supplémentaire. On sait que ce n'est pas évident de courir contre Wout van Aert, Mathieu van der Poel ou d'autres. D'un autre côté, qui aurait pensé qu'Alberto Bettiol gagnerait le Tour des Flandres ? Il faut donc toujours garder espoir".

 

Articles recommandés pour vous